MMM: les Mauves adoptent unanimement leur nouvelle constitution

Avec le soutien de
Plusieurs amendements à la nouvelle constitution du MMM ont été effectués lors de l’Assemblée des délégués des Mauves ce samedi 26 novembre.

  Plusieurs amendements à la nouvelle constitution du MMM ont été effectués lors de l’Assemblée des délégués des Mauves, ce samedi 26 novembre.  

Le Mouvement militant mauricien (MMM) a voté, à mains levées, la nouvelle ébauche qui guidera les actions du MMM à l’avenir. Pour ce faire, l’assemblée des délégués s’était réunie, cet après-midi, samedi 26 novembre, à Belle-Rose. 

Le vote a été sans appel : une abstention, mais aucun vote négatif. C’est une salle remplie qui a voté en faveur de la nouvelle constitution du MMM. 

Celle-ci se tient en six chapitres : déclaration des principes du MMM, code de conduite des militants, fonctionnement du MMM, organisation du MMM, dispositions générales et élections nationales et locales. 

La nouvelle constitution prévoit aussi de réduire graduellement le nombre d’antennes, soit une branche par centre de vote dans chaque circonscription. Chaque antenne devra désigner six membres qui la représenteront au comité central. Et chaque groupe de représentants devra être constitué d’au moins deux femmes et de deux jeunes. 

L’Assemblée des délégués a apporté quelques amendements à cette nouvelle constitution. Parmi eux, la formation des militants et le nombre de représentants au Comité central. 

Les militants ont aussi enlevé une clause qui permet à un membre d’adhérer à un autre parti affilié à l’International socialiste (IS). «Nous ne pouvons laisser passer cette clause car le Parti travailliste est aussi membre de l’IS», a expliqué le leader du MMM. Mais, les Mauves ne comptent, du reste, plus rester au sein de cette association.

Pourquoi diminuer le nombre d’antennes ? Pour Paul Bérenger, principalement parce que plusieurs ne sont pas actives. Des membres ont même évoqué la difficulté à trouver des femmes et des jeunes pour en faire partie. «Il faut vous débrouiller mais s’il n’y a pas suffisamment de femmes et de jeunes vous enverrez des hommes», devait répondre Paul Bérenger sur un ton moqueur. 

Pour rappel, il a fallu moins de deux ans au MMM pour rédiger cette constitution. Et une série de consultations avant d’obtenir une version finale. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires