Subron : «Pravind Jugnauth obsédé par l’ambition d’être le prochain PM»

Avec le soutien de
(Photos d'Archives) Rezistans ek Alternativ ont livré un point de presse ce samedi et s’est attaqué notamment à la passation de pouvoir entre père et fils en tant que PM.

(Photos d'Archives) Rezistans ek Alternativ a livré un point de presse ce samedi et s’est attaqué notamment à la passation de pouvoir entre père et fils en tant que PM.  

Rezistans  ek Alternativ trouve qu’il existe un groupe de parasites ayant des «vested interests» au sein du gouvernement, qui souhaite  pousser le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth vers la porte de sortie. «C’est dangereux pour la démocratie vu que ce groupe opère comme un gouvernement parallèle», a  expliqué  Ashok Subron, porte-parole de Rezistans ek Alternativ lors d’une conférence de presse au siège de son quartier général à Moka, ce samedi 26 novembre.

Ashok Subron qualifie cette situation de malsaine et trouve que Pravind Jugnauth  est «obsédé» aujourd’hui par son ambition d’être le prochain Premier ministre du pays. Or, le porte-parole de ce mouvement politique et syndical estime que l’actuel ministre des Finances peut aspirer à occuper ce poste en passant par des élections générales.

«Sir Anerood Jugnauth doit dissoudre l’Assemblée et proclamer les élections générales s’il décide de se retirer comme Premier ministre. La loi ne l’autorise pas à se faire remplacer par son fils tout en restant un parlementaire au sein de cette législature», est-il d’avis.

Par ailleurs, Ashok Subron constate que, dans son empressement, à accéder à ce poste tant convoité, Pravind Jugnauth  n’a pas cru bon jusqu’à présent de présenter l’Additional Remuneration Bill permettant au gouvernement de dégager les finances nécessaires pour compenser les salaires des 500 000 employés du pays d’ici le début de l’année prochaine. Il s’interroge sur le sort de ce texte de loi vu que le Parlement entrera en congé prochainement alors même que la date des réunions tripartites n’a pas été fixée.

La décision des autorités britanniques sur le dossier Chagos, la réforme du système électoral à Rodrigues  ainsi que les négociations sur l’accord Trade in services (TiSA) ont été les autres thèmes abordés par Rezistans ek Alternativ.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires