Paul Bérenger: «L’attitude du PM lors de la PNQ sur la drogue est effrayante» 

Avec le soutien de
Le leader de l’opposition lors du point de presse des Mauves ce samedi 26 novembre.

Le leader de l’opposition lors du point de presse des Mauves ce samedi 26 novembre.

«Maintenant la police et l’Anti Drug and Smuggling Unit sont remplacées par l’ICAC» ? Question de Paul Bérenger, leader de l’opposition, lors de la conférence de presse du MMM ce samedi 26 novembre. Il a notamment élaboré sur le dossier drogue. Pour lui, il est clair qu’il y a un problème au niveau de la gestion du trafic de drogue. «C’est choquant.»  

D’autant plus qu’au Parlement, le Premier ministre a affirmé qu’il n’était au courant de rien sur la drogue. «Même le commissaire de police n’avait aucune information.» Le leader de l’opposition n’a pas aussi manqué de souligner que sir Anerood Jugnauth était «très très fatigué et dépassé au Parlement».

Le leader de l’opposition a aussi égratigné le Premier ministre «in waiting». Il a fait référence à la «bousculade» dans laquelle Pravind Jugnauth était impliqué. C’était lors d’un congrès du MSM à Plaine-Verte jeudi 24 novembre. Bousculade que dément du reste Pravind Jugnauth. «Le PM in waiting s'est sauvé et a nié avoir été bousculé. Ce n’est pas digne d'un PM in waiting.»

Autre dossier évoqué par Paul Bérenger : l’affaire Boskalis. Il est d’avis que le gouvernement «fait tout» pour décourager les Hollandais. Et ce, «dans le but de sauver Prakash Maunthrooa».

Sur le volet réforme électorale à Rodrigues, Paul Bérenger est d’avis que l'amendement est un accord entre le gouvernement mauricien et l’Organisation du peuple rodriguais. Mais «il ne faut pas faire de la politique partisane sur un sujet comme la réforme électorale».

Paul Bérenger a aussi critiqué l'absence du PM et des ministres lors des séances parlementaires. Pour lui, le gouvernement veut faire passer des lois pour prendre des vacances aussi vite que possible.                        
Et sur le dossier Chagos, sir Anerood Jugnauth a «fait des erreurs de timing depuis le début. Il n'a pas consulté tout le monde, il a écrit au président de l’assemblée générale. Ensuite, il a informé le comité parlementaire à Maurice», déplore-t-il.   

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires