Dialogue interreligieux: «L’ignorance est la source du mal»

Avec le soutien de
Le vice-président de la République Pillay Vyapoory remettant son certificat à l’un des participants ce mardi 22 novembre.

Le vice-président de la République Pillay Vyapoory remettant son certificat à l’un des participants ce mardi 22 novembre.

«Le dialogue interreligieux doit commencer à la maison. Cela, afin de parer aux préjugés dès le plus jeune âge. L’ignorance est la source du mal.» C’est ce qu’a affirmé le vice-président de la République, Paramasivum Pillay Vyapoory, ce mardi 22 novembre. Il participait à une cérémonie de remise de certificats en Peace and Interfaith Studies à l’université de Maurice (UoM). 

Le chancelier de l’UoM, Dr Jean-Claude Autrey, a, lui, souligné que ce certificat sera amené à devenir un diplôme. «On est en train de concevoir le programme. Et on souhaite le lancer très bientôt.»

Treize personnes ont reçu leurs certificats ce mardi 22 novembre. Dans le cadre de ce cours élaboré avec le Conseil des religions, les participants ont eu l’occasion d’apprendre davantage sur les cinq religions majeures pratiquées à Maurice, nommément l’hindouisme, l’islam, le Bahaï, le bouddhisme et le christianisme. Ils ont aussi visité des lieux de culte et assisté à des prières et des fêtes chez des personnes pratiquant une croyance différente des leurs.

Philipe Goupille, président du Conseil des religions, a déclaré que le conseil «souhaite qu'il y ait des professeurs qui enseignent l'interreligieux et qu’avec ce diplôme, ces participants pourraient être recrutés». Et d'ajouter que jusqu'à présent, «chacun enseigne la religion qu'il pratique». Il a aussi demandé aux parents de ne pas avoir peur que leur enfants apprennent d’autres religions «car, cela nous enrichit».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires