Banderole à Mesnil: Patrick Assirvaden porte plainte contre Showkutally Soodhun

Avec le soutien de
Le président du Parti travailliste à sa sortie des Casernes centrales ce mardi 22 novembre.

Le président du Parti travailliste, à sa sortie des Casernes centrales, ce mardi 22 novembre.

«Hier à la presse, j’ai demandé au ministre Showkutally Soodhun de nous (NdlR : les membres du Parti travailliste) présenter ses excuses. Mais, il n’a rien fait.» Déclaration du président du Parti travailliste Patrick Assirvaden à sa sortie des Casernes centrales, ce mardi 22 novembre. Il était accompagné de l’avocat Yatin Varma et de l’ancien ministre de l’Industrie et du Commerce Cader Sayed-Hossen et Suren Dayal pour déposer plainte contre l’Acting Prime minister, Showkutally Soodhun.

Il s’est rendu au CCID ce matin «suite aux déclarations du ministre Showkutally Soodhun, samedi, dans le cadre de l’affaire de banderole à Mesnil». D’ajouter que l’Acting Prime minister est allé à l’encontre de la Constitution en «usurpant» le pouvoir du commissaire de police.

Toute cette polémique a démarré lors de l’inauguration du Parisot Municipal Complex, dans cette localité, samedi 19 novembre. Le Premier ministre par intérim Showkutally Soodhun avait demandé qu’une banderole rouge installée vis-à-vis de cet emplacement soit enlevée.

Le même jour, qualifiant cet incident de «provocation», il avait aussi porté plainte contre le président du Parti travailliste au poste de police de Vacoas.

Patrick Assirvaden avait, lui, affirmé ne pas comprendre la réaction de la police le jour de l’incident. «On a été bousculé par la police pour rien», avait-il confié à l’express.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires