Chiens maltraités: la gestion «inefficace et inhumaine» de Maurice déplorée

Avec le soutien de
Le film et les images de chiens maltraités dans des abris et des lieux publics à Maurice font régulièrement la Une de la presse internationale.

Le film et les images de chiens maltraités dans des abris et des lieux publics, à Maurice, font régulièrement la une de la presse internationale.

 «Arrêtez le meurtre», exhorte le conseil national de la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) au gouvernement mauricien. Le conseil a fustigé «la gestion inefficace des gouvernements successifs» quant au contrôle de la population canine à Maurice. Au niveau international, des méthodes plus humaines sont appliquées depuis une trentaine d’années déjà, fait-il ressortir dans une missive.

Après la lettre de Brigitte Bardot au Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, lundi 21 novembre, le conseil national de la SPCA en Afrique du Sud a, lui, envoyé une nouvelle correspondance, ce mardi 22 novembre. Il a également transmis une copie de cette lettre au haut-commissaire mauricien en Afrique du Sud par le biais de la Coalition internationale pour le bien-être et la protection des animaux (IAWPC).

Le conseil national des SPCA écrit «au nom des 27 organisations membres de l'Organisation internationale du bien-être et la protection des animaux et en particulier nos membres et sympathisants en Afrique du Sud». Il a demandé au gouvernement mauricien de cesser au plus vite les souffrances et cruautés envers les animaux. D’ajouter que la méthode «capturer et tuer» afin de contrôler la population des chiens à Maurice est aussi décriée. Selon ce conseil, cette pratique s’est révélée inefficace dans d’autres pays depuis des décennies.

Le film et les images de chiens maltraités dans des abris et des lieux publics à Maurice font régulièrement la une de la presse internationale. «Les organisations de l’IAWPC ont plusieurs plaidoyers et témoignages de touristes qui étaient en vacances dans le pays. Des vacances de rêve ruinées par le traitement et le meurtre de chiens de rue», peut-on lire dans la lettre.

Cette affaire fait suite à la diffusion d’une vidéo sur le site web du journal anglais Daily Mail, le lundi 31 octobre. Elle montre la maltraitance des animaux à la fourrière de la société protectrice des animaux. Les images pénibles filmées par le Daily Mail circulent sur le web et ont causé l’indignation des internautes.

Postée sur le site du journal britannique, avec comme titre «Dogs are injected with lethal cocktail of drugs to stop them annoying tourists», la vidéo montre les conditions dans lesquelles les chiens errants sont mis à mort, à Maurice, par la MSAW. Les images mettent en avant des employés de la Mauritius Society for  Animal Welfare qui injectent brutalement une solution à l'aide  d'une seringue aux chiens entassés dans la fourrière. Selon les journalistes, les chiens ne sont pas euthanasiés au préalable, comme l’exige la loi.

Selon nos informations, les images ont été filmées, en septembre dernier, par deux journalistes du Daily Mail. Cet organe de presse anglais avait déjà mené une opération secrète similaire en 2012.

Brigitte Bardot «horrifiée»

Elle est choquée que le meilleur ami de l’homme soit ainsi maltraité. C’est le sentiment que l’actrice française Brigitte Bardot a exprimé une nouvelle fois à travers une lettre ouverte qu’elle a adressée au Premier ministre (PM) lundi 21 novembre. Missive qui fait suite à de récentes photos et vidéos de chiens maltraités à Maurice circulant sur les réseaux sociaux.

«C’est une barbarie, indigne d’un pays civilisé», dénonce l’ancien mannequin dans sa lettre. Elle déplore que le PM n’ait rien fait pour remédier à cette situation. Surtout qu’elle lui avait déjà fait parvenir un courrier similaire en mars 2015, qui est resté sans réponse.

«Ces tueries salissent chaque jour l’image de votre île et repoussent des milliers de personnes scandalisées et choquées.» La solution, selon elle, serait de rendre la stérilisation, la castration et la vaccination contre la rage obligatoires.

L’actrice, qui dirige la Fondation Brigitte Bardot, indique que ni elle, ni les autres associations qui militent pour la protection des animaux ne sont prêtes à abandonner les chiens. «Nous attendons au plus vite la nouvelle d’un changement drastique de gestion des chiens errants», précise-t-elle. Brigitte Bardot demande également au PM de se rappeler une phrase de Gandhi : «On juge aussi un pays sur la manière dont il traite les animaux.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires