Maurice et la Turquie revoient leur accord commercial

Avec le soutien de

Donner une nouvelle impulsion à l’accord de libre-échange (ALE) Maurice – Turquie, signé en 2013. C’est l’objectif affiché par les deux pays. Pour ce faire, il y a actuellement la première réunion du Joint Committee institué dans le cadre de l’ALE Maurice au ministère des Affaires étrangères, de l’intégration régionale et  du commerce international.

Les délégations des deux pays entament des négociations en vue de rehausser leurs échanges commerciaux et explorer de nouvelles voies de coopération économique. Selon la secrétaire au ministère des Affaires étrangères Usha Dwarka-Canabady, la signature de l’accord commercial marque un tournant dans les relations économiques bilatérales entre les deux pays. D’ailleurs, la venue de Turkish Airlines dans le paysage démontre le rapprochement économiquement entre les deux pays.

La réunion du Joint Committee se chargera de trouver des solutions pour insuffler plus de vitalité au commerce bilatéral. Elle s’attaquera aussi à d’autres sphères de coopération économique, telles des opportunités de partenariat entre opérateurs mauriciens et turques. La  secrétaire au ministère des Affaires étrangères a, par ailleurs, invité les opérateurs turques à envisager des partenariats triangulaires dans des zones économiques spéciales (ZES) que Maurice compte mettre en place à Madagascar, au Ghana et au Sénégal, entre autres.

Elle devrait également permettre de revoir l’accord commercial afin d’élargir les débouchés avec notamment une plus large gamme de produits sous l’ALE. Pour l’heure, les exportations mauriciennes vers la Turquie se concentrent sur quelques produits seulement, dont le denim et les décorations de gâteaux.

Selon Usha Dwarka-Canabady, l’ALE permet aux exportateurs mauriciens, en sus d’écouler leurs produits sur le marché turque, d’utiliser la Turquie comme un hub commercial pour toucher à la fois des marchés européens et asiatiques, compte tenu de sa position géographique unique entre l’Asie et l’Europe.

Le chef de la délégation de la Turquie est Mehmet Simsek, vice-premier ministre turc chargé des affaires économiques. Il a déclaré que les échanges commerciaux entre les deux pays ont souffert. Cela, à cause de «l’économie mondiale ne sont pas brillantes».

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x