Pravind Jugnauth, Premier ministre : Lady Ursule Ramdanee évite de parler politique

Avec le soutien de
Lady Ursule Ramdanee a accepté une attestation de reconnaissance pour le travail fait par son mari, sir Kailash, dans le domaine du combat contre la prévalence du diabète à Maurice.

Lady Ursule Ramdanee a accepté une attestation de reconnaissance pour le travail fait par son mari, sir Kailash, dans le domaine du combat contre la prévalence du diabète à Maurice.

Pas question pour Lady Ursule Ramdanee, la présidente d’honneur de la Mauritius Diabetes Association (MDA), d’aborder la politique et la prochaine accession de son gendre, Pravind Jugnauth, au poste de Premier ministre. «Je vais vous dire une chose : la politique et moi ne passons pas par le même chemin», a-t-elle lancé, après avoir accepté un certificat de reconnaissance destiné à son mari, sir Kailash Ramdanee, à la mairie de Port-Louis. Medha Ramdanee, leur belle-fille, était également présente à cette occasion. Celle-ci serait pressentie pour remplacer le Company Secretary d’Air Mauritius, Fooad Noorally. 

La présidente d’honneur de la MDA n’a pu retenir ses larmes lorsqu’elle a accepté cette attestation, son mari n’ayant pu faire le déplacement. Celui-ci a été primé par l’International Diabetes Federation (IDF) pour son travail accompli dans la lutte contre le diabète à Maurice. «Je suis émue en pensant au long parcours de Kailash Ramdanee», raconte-t-elle, en s’adressant à la presse. Interrogée sur la raison de son absence, la présidente d’honneur n’a pas voulu avancer de détails. «J’aurais souhaité qu’il soit là mais les circonstances ne l’ont pas voulu. Indirectement, je lui offre mes félicitations.»

La MDA a choisi la journée mondiale du diabète pour remettre ce certificat de reconnaissance, par l’entremise du vice-président de la République, Paramasivum Pillay Vyapoory. Lady Ursule Ramdanee lance d’ailleurs un appel afin que la lutte contre le diabète se poursuive. «C’est une lutte perpétuelle. Il faut continuer cette lutte parce que nous voulons dire non aux amputations, non aux dialyses et non à l’obésité.» 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires