[Vidéo] Affaire Veer Luchoomun: « Je n’ai fait que mon devoir !» dit Paul Bérenger

Avec le soutien de
Le leader du MMM se dit préoccupé de la situation politique, avec surtout l’absence du Premier ministre du pays et du Parlement, mardi 15 novembre.

Le leader du MMM se dit préoccupé de la situation politique, avec surtout l’absence du Premier ministre du pays et du Parlement, mardi 15 novembre.

Réunissant les journalistes pour sa conférence de presse du samedi 12 novembre, au Hennessy Park Hotel, à Ébène, le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger, est revenu sur les points forts qui ont dominé l’actualité locale et internationale. Il a ainsi axé son intervention sur, entre autres, le trafic de drogue, avec l’affaire Veer Luchoomun ; la prochaine rentrée parlementaire et l’élection de Donald Trump lors des présidentielles américaines.

Parlant de sa déposition devant la commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge Paul Lam Shang Leen, Paul Bérenger a dit : «Monn dir tou linformasion ki mo ena. Et mo invit dimounn ki ena linformasion vinn de lavan, pa per !» Revenant sur l’affaire Veer Luchoomun, qui est le frère de la PPS Sandhya Boygah, le leader des mauves a dénoncé les «jeux» qu’il qualifie d’«infectes» de la part de «certaines radios». Il avance que le point de départ de cette affaire tourne autour du policier décédé Arvind Hurreechurn. «Li ti pe frekant gamimg house Rivière-du-Rempart. Monn fer mo devwar ek mo’nn trouv enn lien ant lapolis ek maison de jeu.» Avant d’ajouter que chacun assume ses responsabilités dans cette affaire.

Abordant la prochaine rentrée parlementaire du mardi 15 novembre, le leader de l’opposition est revenu sur le congrès organisé par le MMM le vendredi 11 novembre, au Bar Chacha, à Rose-Hill, en parlant de «succès». Il se dit choqué qu’après de longs mois de congés parlementaires, le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, ne soit pas au Parlement, étant absent du pays. D’autant plus qu’il y a des questions parlementaires sur Air Mauritius et sur la police, tous deux tombant sous la responsabilité du PM. Il dit vouloir suivre avec attention les réponses que ferait le Premier ministre suppléant, Xavier-Luc Duval, lors de la séance parlementaire de mardi. Il a aussi parlé des cas de trafic de drogue découverts récemment, dont le tout dernier cas serait les plus de Rs 600 millions de drogue saisies à La Réunion et dans lequel seraient impliqués des Mauriciens.

Paul Bérenger est aussi revenu sur l’élection «surprise» de Donald Trump comme président des États-Unis : «un véritable tremblement de terre politique à l’échelle mondiale !» Citant l’élection de Trump et parlant du Brexit (NdlR, la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne), le leader du MMM a dit que «ce n’est pas le temps de mettre un ‘baba’ à la tête du pays !», faisant clairement allusion au ministre des Finances, Pravind Jugnauth, pressenti pour être le prochain PM. Il a aussi dit que Maurice doit suivre les prises de décision politiques de Donald Trump, décisions qui risquent d’affecter non seulement notre pays mais aussi beaucoup d’autres.


Note de la rédaction : 
Interrogé à l’issue de la conférence de presse sur l’accident de la circulation qui s’est produit vendredi 11 novembre, dans l’après-midi, à la rue Lees, à Curepipe, où un vieil homme de 83 ans, Paul Sarah, a trouvé la mort après qu’il s'est retrouvé coincé entre un autobus et des mains-courantes, Paul Bérenger avait indiqué que c’est le même Paul Sarah qui avait été impliqué dans l’affaire Azor Adélaïde. Des propos que nous avions répercutés dans cet article.  Or, il s’avère que la victime de cet accident porte le même nom que celui impliqué dans la fusillade survenue à Curepipe le 25 novembre 1971. Le Paul Sarah de cette affaire avait été condamné à 20 ans de prison pour ce crime. Il est mort en 1995, nous a indiqué sa famille.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires