[Vidéo] Affaire Betamax: Ramgoolam et Bachoo fixés sur leur sort les 23 et 24 novembre

Avec le soutien de
L’ex-Premier ministre, Navin Ramgoolam et Anil Bachoo lors de leur comparution en cour de Port-Louis, mardi 8 novembre.

L’ex-Premier ministre, Navin Ramgoolam et Anil Bachoo, lors de leur comparution en cour de Port-Louis, mardi 8 novembre.

Nouvelle comparution en cour de district de Port-Louis pour Navin Ramgoolam et Anil Bachoo dans l’affaire Betamax, mardi 8 novembre. L’avocat du parquet, Me Shakeel Bhoyroo a indiqué que cette affaire est «complexe» et que le Directeur des poursuites publiques (DPP) «wants to give the final advice without split or piecemeal. We are moving for a postponement. So that a final decision with respect to all accused parties be taken». 

Du coup, dans le cas de l’ancien Premier ministre, une décision finale est attendue, le mercredi 23 novembre, tandis que l’ex-ministre des Infrastructures publiques, Anil Bachoo sera, lui, fixé sur son sort le lendemain, jeudi 24 novembre. 

Toutefois, même si les représentants de Navin Ramgoolam, Me Gavin Glover, Senior Counsel, assisté de Mes Shaukat et Hisham Oozeer ont agréé à la requête du DPP, ils indiquent qu’une décision finale doit être prise à la date mentionnée. «We shall not be pressing and have no objection to this motion but take note of the conspicuous use of the word final», a indiqué le Senior Counsel.                         

Navin Ramgoolam répond de deux accusations provisoires d’«influencing public official» et d’«entente délictueuse» dans l’affaire Betamax. Il lui est reproché d'avoir utilisé son pouvoir en tant que chef du gouvernement, pour exercer des pressions sur Mahen Gowressoo afin de favoriser Vikram Bhunjun, ex-directeur de Betamax.

«Mo pu viv kouma mo abitié viv»

Me Shakeel Bhoyroo a présenté la même motion dans le cas d’Anil Bachoo. «It is a very complex case and this case is connected with all other cases». L’ex-ministre des Infrastructures publiques qui a retenu les services des avocats, Mes Yatin Varma et Raj Pentiah sera fixé le jeudi 24 novembre.

L’ex-ministre rouge est soupçonné d’avoir exercé des pressions sur Soopramanien Pather, ex-Permanent Secretary, pour l’octroi d’un contrat d’approvisionnement en carburant au tanker Betamax. 

Interrogé à sa sortie de cour, Anil Bachoo dit laisser à la cour de faire son travail. «Inn démann enn dernier renvoi. Mo bann avoka inn dakor. Mo pu viv parey couma monn viv plis ki enn an é démi», explique-t-il. Et d’ajouter que «depuis le début je n’arrête pas de dire que je suis innocent. Je laisse la justice faire son travail. La cour tranchera».

Publicité
Publicité

Retour sur toute cette affaire qui a débuté en janvier 2015, avec la résiliation du contrat de Betamax par le gouvernement Lepep.

D'autres articles »
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x