Photomontage de Pravind Jugnauth: le CCID entend Farihah Ruhomaully

Avec le soutien de
Extrait du photomontage incriminé qui a circulé  sur Facebook.

Extrait du photomontage incriminé qui a circulé  sur Facebook.

Après Hassenjee  Ruhomaully, le Central Criminal Investigation Department (CCID) s’intéresse à son épouse, Farihah Ruhomaully. Elle a été convoquée, samedi, pour fournir des explications aux enquêteurs sur un photomontage de Pravind Jugnauth qu’elle aurait partagé sur Facebook, la semaine dernière. Cela fait suite à la déposition d’un activiste d’un des partis au pouvoir.

Dans la photo incriminante, le visage du ministre des Finances a été monté sur un corps portant un maillot de bain. L’activiste a porté plainte pour nuisance sous l’article  46 (2) après que cette image est apparue dans son fil d’actualité sur la plateforme sociale.

Samedi, Farihah Ruhomaully a fait valoir son droit au silence en présence de son avocat, Me Akil Bissessur. Elle affirme aussi être victime de persécution. La jeune femme sera de nouveau convoquée pour répondre aux questions de l’IT Unit de la police.

Ce n’est pas la première fois que le couple Ruhomaully fait parler de lui. Hassenjee et son épouse avaient été arrêtés après avoir partagé la photo d’un «Credit Memo» de  Showkutally Soodhun.

Il était indiqué dans ce document que le vice-Premier ministre avait subi une intervention chirurgicale à l’hôpital Apollo Bramwell, en août 2010.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x