Alan Ganoo : «Nous ferons l’histoire dans quelques années»

Avec le soutien de
Le congrès du MP s’est déroulé à l’auditorium Octave Wiehé ce dimanche 6 novembre.

  Le congrès du MP s’est déroulé à l’auditorium Octave Wiehé, ce dimanche 6 novembre.   

C'est un nouveau départ. C'est en ces termes que les différents orateurs du Mouvement patriotique (MP) se sont adressés à leurs partisans, ce dimanche 6 novembre, à l'auditorium Octave Wiehé. Alan Ganoo, le leader du parti, fait ressortir que personne n’a pu paralyser le parti. «Malgré les secousses, nous avons gagné, nous avons relevé la tête. Rozié pa finn bésé. Zordi nou finn gagn enn batay. Nu bizin prepar nou pou lager. Nous ferons l’histoire dans quelques années.»

Pour Jean Claude Barbier, député et secrétaire général chargé de l’organisation d’événements, le MP est une alternative aux partis traditionnels. «Nu bien désu par sé ki pé pasé à latet sa péi la.» Selon lui, il n'y a que de deux familles qui ont dirigé Maurice.

«Tou se ki inn promet ou pa pou arivé. Mé MP pou la pou bann patriot. Nu osi ena enn platform pou bann zenn», soutient Jean-Claude Barbier.

L'accent est du reste mis sur les jeunes, affirme à son tour le secrétaire général du parti Atma Buma. Pour appuyer ces propos, plus d'une dizaine de jeunes ont été présentés à Réduit ce dimanche. Ils seront admis au Conseil national du MP.

Lors de ce congrès, le parti politique a aussi présenté trois nouveaux membres, dont Mervyn Anthony, souffrant de handicap. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires