[Vidéo] Ashok Subron: «Rs 7 milliards de concessions fiscales pour Omnicane, à terme»

Avec le soutien de
Rezistans ek Alternativ a attiré l’attention sur les avantages fiscaux que bénéficieraient les promoteurs de Smart Cities.

Rezistans ek Alternativ a attiré l’attention sur les avantages fiscaux desquels bénéficieraient les promoteurs de Smart Cities.

Lors de la conférence de presse de Rezistans ek Alternativ, Ashok Subron, leader de l’organisation politique, est encore une fois revenu sur les avantages fiscaux desquels les promoteurs de Smart Cities vont bénéficier. Les amendements qui circulent quant au Sugar Industry Efficiency Bill ont aussi été abordés.

«Les concessions fiscales qui vont être faites aux Smart Cities sont colossales», a déclaré le leader du parti. Selon lui, c’est la première fois que ce type de concession fiscale sera fait depuis l’indépendance du pays. Les Smart Cities seront exemptés de six types de taxes. L’exemple qu’il a cité est celui d’Omnicane, le premier à avoir eu son certificat du projet émis par le Board of Investment. Entre les exemptions sur la Land Conversion Tax, les Registration Duties, l’exemption sur l’Income Tax pendant huit ans et l’exemption de la TVA sur les achats, Ashok Subron estime qu’à terme, Omnicane va bénéficier d’environ Rs 7 milliards de roupies de concessions. Ce projet s’étend sur 2 100 hectares.

Dans le Smart City Scheme, il est aussi prévu que les droits de douanes et les Morcellement Taxes soient enlevés. «Dans un moment où la dette publique a atteint 20 milliards de roupies, où se situe l’intérêt public dans ce genre de décisions ?», s’est demandé Ashok Subron. Il a poursuivi en disant qu’à travers le monde, les Smart Cities ont empiré les clivages sociaux ou n’ont simplement pas fonctionné.

Sollicité à l’issue de cette conférence de presse de Rezistans ek Alternativ, Omnicane a fait savoir que tous les règlements et les procédures du Smart City Scheme ont été respectés à la lettre.

Sugar Industry Efficiency Bill

L’autre thème abordé par Ashok Subron est la Sugar Industry Efficiency Bill. Se basant sur une ébauche de proposition, il estime que les amendements proposés sont taillés sur mesure pour les barons de l’industrie sucrière. Plusieurs points de ce document le font tiquer. «Depuis des années, nous demandons à ce que les travailleurs de l’industrie de l’éthanol soient considérés comme des travailleurs des usines sucrières. Là, il est proposé qu’ils soient traités comme des travailleurs de la zone franche», a-t-il fustigé. Pour mettre fin à toute spéculation, il demande au gouvernement de faire circuler le libellé officiel de ces amendements au public, plus particulièrement aux syndicats et aux petits planteurs.

Jean Yves Chavrimootoo, qui présidait la conférence de presse, est quant à lui revenu sur le jugement du Privy Council quant à la carte d’identité biométrique, rappelant que l‘alliance Lepep était parmi ceux qui étaient contre cette nouvelle carte au début. Il est aussi revenu sur la révocation de Megh Pillay : «le Premier ministre ne peut pas se contenter de dire qu’il ne sait pas. Il a la responsabilité d’expliquer cette situation.» 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires