SAJ: «Mo demars konsernan Chagos li sakré pour le pei, sakré pou le peuple»

Avec le soutien de
 Sir Anerood Jugnauth lors d’une cérémonie pour commémorer la déportation du peuple chagossien ce jeudi 3 novembre.

Sir Anerood Jugnauth, lors d’une cérémonie pour commémorer la déportation du peuple chagossien, ce jeudi 3 novembre. 

L’histoire de Maurice est intimement liée à celle des Chagos, a soutenu sir Anerood Jugnauth (SAJ) lors d’un dépôt de gerbes pour commémorer la déportation du peuple chagossien, ce jeudi 3 novembre. «Nou listwar antasé avek lexklizion bann chagossiens. Il y a eu une grande injustice. Il faut maintenant faire de notre mieux pour y remédier. Il faut que les Britanniques donnent l’autorisation aux Chagossiens pour qu’ils retournent sur leur île. Excision finn fer an violation des Nations unies», a-t-il maintenu.

D’où sa décision de porter la cause chagossienne aux Nations unies. «Mo finn komans enn travay sakré apré ki anglé inn refiz rekonet souverennte. A sak fwa bann anglé inn sanz ‘defence purposes’. Aster pé dir pou konbat térorist é piratri. Mo finn pran désizion pou amenn cas dévan Nations unies. Les Nations unies ont un mandat pour aider à compléter la décolonisation dans le monde. Nous avons eu le soutien de beaucoup de pays et je suis satisfait que la communauté internationale nous apporte son soutien. Souverennte é ‘ressettlement’ indisosiab. Boris Johnson a pris l’engagement de faire bouger les choses. Il a dit ‘we will make it work’.»

 «Mo redir ki nou finn touzour azir de bonn fwa ek bann Anglé»

Par ailleurs, SAJ a ajouté que le pays a agi de bonne foi avec les Britanniques et que les discussions devraient reprendre dans quelques jours. «Mo redir ki nou finn touzour azir de bonn fwa ek bann Anglé. Les premières discussions officielles débuteront le mercredi 9 novembre à Port-Louis.» Il a aussi ajouté qu’il souhaite s’entretenir avec le Premier ministre britannique et qu’il saisira la cour si rien n’est fait. «Dans un deuxième temps, je souhaiterai rencontrer le Premier ministre anglais. Si nanyé pas abouti le 17 juin pou amenn dévan la justice.»

Et SAJ n’a pas manqué de tacler l’ancien Premier ministre sur ses prises de position concernant le dossier Chagos. «Mwa mo na pas bluffé kouma ancien premié minis ti pé fer. Chagos ti enn pretext pou justifié so prézans dan Londres. Azordi li p met baton dan larou. Je vous laisse juger. Mo demars konsernan Chagos li sakré pour le pei, sakré pou le peuple.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires