Movember : ce qu'il faut savoir

Avec le soutien de

Si vous constatez une invasion de poils sur vos fils de réseaux sociaux au cours du mois à venir, pas de panique : c'est simplement le retour de Movember.

Le mois de novembre est devenu le plus gros événement de l'année en matière de beauté masculine. Mais malgré la frivolité apparente du projet, la cause est sérieuse. Comme le slogan «Une moustache pour la vie d'un proche» le résume, le mouvement Movember («movembre», mot-valise constitué de «moustache» et de «novembre») se sert des poils du visage comme d'un outil de levée de fonds afin de contribuer au niveau international à la lutte contre le cancer de la prostate, le cancer des testicules et le suicide des hommes.

Les règles de Movember sont simples : pour participer, il suffit d'entamer le mois rasé de près et de se laisser tranquillement pousser la moustache en appelant ses proches à apporter leur soutien financier au projet. Les barbes et les boucs sont interdits, et le site web du mouvement ne demande qu'une chose aux participants : se conduire «en parfaits gentlemans». Il est aussi possible, pour les hommes comme pour les femmes, de se lancer un défi physique ou d'organiser un événement : tout est bienvenu pour «attirer l'attention et lever des fonds».

Une campagne internationale

Le mouvement Movember a démarré en 2003 en Australie, comme moyen d'éveiller les consciences aux problèmes de santé touchant spécifiquement les hommes. Il s'est transformé en organisation caritative de plein droit en 2004, reversant dès lors les fonds collectés à la Prostate Cancer Foundation australienne. En 2007, l'organisation a pris pied en Nouvelle-Zélande, au Canada, en Espagne, aux États-Unis et au Royaume-Uni, s'associant dans chacun de ces pays avec les institutions de lutte contre le cancer de la prostate.

L'an dernier, la campagne internationale incluait également l'Autriche, la Belgique, la République tchèque, le Danemark, la Finlande, la France, Hong Kong, l'Allemagne, l'Irlande, les Pays-Bas, la Norvège, Singapour, l'Afrique du Sud, la Suède et la Suisse. Le mouvement a levé depuis son origine environ 486 millions d'euros qui ont permis de financer 1.200 projets de santé masculine dans le monde.

«En collaborant avec les hommes sur le terrain, et en comprenant ce qui fonctionne le mieux, la Fondation aide à accélérer le changement afin d'agir avant qu'il ne soit trop tard», explique Owen Sharp, président de la Fondation Movember.

Pour plus d'informations, ou pour participer à la campagne de cette année, rejoignez le site web du mouvement.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x