Bourse de Maurice : Air Mauritius perd Rs 123 M en une journée

Avec le soutien de
Le titre d’Air Mauritius, qui était à Rs 14,20 en début de séance, a chuté à Rs 13 à la mi-journée du lundi 31 octobre.

Le titre d’Air Mauritius, qui était à Rs 14,20, en début de séance, a chuté à Rs 13 à la mi-journée du lundi 31 octobre.

Elle a piqué du nez, le lundi 31 octobre. Air Mauritius (MK) a enregistré la plus forte baisse sur le marché principal de la Stock Exchange of Mauritius (SEM), en l’occurrence -8,5 %. Et cette tendance devrait se maintenir, ce mardi encore, sur le Semdex.

MK est d’ailleurs la seule compagnie à avoir débuté la séance dans le rouge. Dans le courant de la journée du lundi, le titre s’échangeait à Rs 13, contre Rs 14,20 le matin. Au total, 80 204 titres ont été échangés. Pire, la capitalisation de la compagnie, c’est-à-dire sa valeur sur le marché boursier, a chuté de Rs 123 millions, s’affichant à Rs 1,3 milliard. À la fin de la séance du vendredi 28 octobre, elle était d’environ Rs 1,5 milliard.

Dans les milieux des spécialistes en investissement, on affirme que la forte chute enregistrée, lundi, par Air Mauritius sur le marché principal est la cause directe de la révocation surprise du Chief Executive Officer, Megh Pillay, le vendredi 28 octobre. Décision prise par un quorum de cinq membres du conseil d’administration et qui suscite actuellement une vive polémique.

«Cette décision envoie un mauvais signal aux actionnaires et aux investisseurs, tout en démontrant l’ingérence politique dans une compagnie listée en Bourse», déplore un spécialiste en investissement, qui n’a toutefois pas tenu à être identifié. D’ailleurs, la vente des actions l’a emporté sur l’achat au cours de la séance boursière pour MK. «Ce qui se passe est navrant, d’autant plus que la société avait commencé à renouer avec la profitabilité

Un autre élément aurait eu un impact sur le cours d’Air Mauritius, selon un autre spécialiste. Nommément les allégations du négociateur syndical Jack Bizlall, dans la presse, concernant un scandale de Rs 5,5 milliards.

Quid de la suspension temporaire de MK de la Bourse, lundi matin ? La décision a été prise peu avant 9 h 15. La compagnie a-telle été à l’encontre des listing rules de la Bourse de Maurice ? Plus précisément par rapport à la communication des changements décidés par le board au niveau du Top Management ?

Protéger le marché

Non, fait-on comprendre. La direction d’Air Mauritius a envoyé une lettre à la SEM, tard vendredi après-midi, pour faire part de la révocation de Megh Pillay. Le communiqué officiel a, quant à lui, été envoyé aux alentours de 9 h 15, lundi matin, soit 45 minutes avant le début de la séance boursière.

Mais ne l’ayant pas encore reçu, la SEM a pris la décision de suspendre les transactions de MK afin de «protéger le marché». À la Bourse, on explique qu’il est de leur responsabilité de donner des informations exactes aux investisseurs et actionnaires, afin qu’ils prennent des décisions éclairées. «Nous avons reçu une lettre d’Air Mauritius, vendredi et vu plusieurs choses dans la presse. Mais il nous faut impérativement avoir un communiqué officiel de la société afin d’informer le marché

Une fois le communiqué reçu, la suspension a été levée. Raison pour laquelle la SEM soutient qu’«Air Mauritius n’est pas en infraction avec les listing rules». L’important, c’est que la société communique avec la Bourse dans les plus brefs délais, souligne notre source.

Du reste, aucune sanction ne devrait être prise à l’encontre de la compagnie aérienne nationale.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires