Trafic de drogue: le CCID enquête sur le suicide d’un constable en cellule

Avec le soutien de
C’est au centre de détention de Moka que le constable Arvind Hureechurn a mis fin à ses jours

C’est au centre de détention de Moka que le constable Arvind Hureechurn a mis fin à ses jours

Il est mort asphyxié. C’est à un lavabo qu’Arvind Hureechurn, 29 ans, s’est pendu, à l’aide d’une serviette, dans sa cellule vers 23 h 30, samedi. Le constable avait été conduit au centre de détention de Moka, après avoir été arrêté avec deux kilos d’héroïne, d’une valeur marchande de Rs 30 millions, mercredi, à l’aéroport. Le Central Criminal Investigation Department (CCID) a ouvert une enquête pour faire la lumière sur les circonstances exactes de ce drame.

Interrogé, le commissaire de police Mario Nobin explique que l’enquête du CCID devra déterminer, entre autres, les raisons du suicide du constable. Celle-ci devra aussi révéler si Arvind Hureechurn avait reçu de la visite ou s’il était entré en contact avec quelqu’un pendant son incarcération. «La famille a été appelée à suivre les procédures de l’enquête et venir voir le lieu où le constable était incarcéré», fait-il comprendre.

L’autopsie, qui a été pratiquée par le Dr Sudesh Kumar Gungadeen, dimanche 30 octobre, n’a révélé aucune trace de lutte. Alors que ce suicide laisse perplexes des internautes de lexpress.mu notamment, un membre du service médico-légal indique qu’il y a différents types de pendaisons. Dans le cas d’Arvind Hureechurn, il s’est suicidé en position assise, souligne-t-il.

Le Dr Satish Boolell, ancien chef du service, confie, pour sa part, qu’il n’a jamais eu affaire à un cas de suicide semblable.

La police «déterminée» à démanteler le réseau

Mario Nobin soutient que le décès du constable Arvind Hureechurn n’empêchera pas la force policière d’essayer de remonter jusqu’au cerveau du réseau de trafic de drogue. «Nous sommes déterminés.» D’ailleurs, il lance un appel à la population pour dénoncer les pratiques liées au trafic de drogue impliquant des policiers. Cela, afin de pouvoir démanteler un possible réseau de trafiquants au sein de la police.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x