Jean-François Favory: Bien dans sa tête, bien dans son fauteuil

Avec le soutien de

La personne handicapée a été au centre des discussions de la conférence de l’Indian Ocean Disability Network. Jean-François Favory, vice-président de la Physically Handicaped Persons Sports Federation et trésorier de la Fraternité Mauricienne des Malades et Handicapés, y était. Rencontre.

Êtes-vous toujours employé de banque ?
Je ne travaille plus depuis juillet 2015. C’est un choix personnel car mon corps et mon esprit avaient besoin de repos. Le temps était venu pour un nouveau départ. Aujourd’hui, je vis pleinement ma passion en donnant tout pour le basket-ball en fauteuil roulant et à l’association Fraternité mauricienne des malades et handicapés (FMMH). Les gens du FMMH ont toujours été présents pour moi. Ils m’ont appris à surmonter mon handicap à travers le sport. Je ne remercierais jamais assez Jacques, Fred et Mario, sans qui je n’aurais pas accompli tant de choses. Aujourd’hui, je sens que je dois en faire de même avec la jeune génération. Pour être en mesure d’atteindre cet objectif, j’ai commencé un cours pour obtenir un brevet dans le domaine sportif avec l’aide du ministère de la Jeunesse et des Sports et de la Physically Handicapped Persons Sports Federation of Mauritius (PHYSFED).

Vous avez assisté à la conférence du Indian Ocean Disability Network. En quoi cela vous a été utile ?
La conférence nous a aidés à partager nos connaissances en matière de handicap avec plusieurs personnes de différents horizons. L’éducation inclusive est un combat qui doit être mené par les personnes avec un handicap. J’en ai personnellement fait l’expérience, ayant fait mes classes de primaire et de secondaire à côté d’un élève bien portant.

Que faites-vous durant votre temps libre et durant les week-ends?
Certains vendredis et samedis soir, je sors avec mes cousins. Nous allons prendre un verre quand on se fait une soirée cinéma à la maison.

Parlez-nous de votre famille.
Je suis issu d’une famille de grands artistes mauriciens. Je passe beaucoup de temps avec mmes proches, surtout avec mes parents, à qui je dois toutes mes réussites. Ils ont toujours cru en moi et en mes capacités à rebondir. Passer du temps avec mon père me rend plus fort chaque jour pour affronter l’avenir. Je dois aussi beaucoup à mes oncles, mes tantes, mes cousins et mes cousines. Mais il ne se passe pas une seconde sans que je pense à ma grande soeur Marie-Michelle, qui vit si loin en France, mais qui trouve toujours le temps de m’envoyer un petit smiley, qui me donne la force qui me manque pour avancer.

Cuisinez-vous ?
Oui, depuis mon plus jeune âge. Ma grand-mère m’a appris à cuisiner après ma paraplégie. Elle m’a dit qu’il fallait que je sois indépendant et que je puisse me débrouiller seul. Ma mère me dit de temps en temps qu’elle adore quand je cuisine, même si la plupart du temps, c’est trop pimenté pour elle.

Gourmand ou gourmet ?
Je suis gourmand mais j’adore aussi les choses raffinées.

Vous pratiquez bien sûr du sport…
Le sport fait partie intégrante de ma vie. Sans mes entraînements de basket en fauteuil, je me sens incomplet. En tant que viceprésident de la PHYSFED, on organise la 14e édition de la Coupe des clubs champions handisport de l’océan Indien du 5 au 10 décembre 2016 et nous espérons faire de cet événement quelque chose d’exceptionnel. Dans cette optique, je lance un appel à tous ceux qui souhaitent participer pour faire de cette compétition le MUST du sport pour les handicapés physiques.

Quels livres lisez-vous actuellement?
Surtout des livres sur le sport pour mes cours de brevet.

Écoutez-vous la radio ?
Presque jamais.

Votre émission de télévision préférée ?
Je passe le plus clair de mon temps libre devant la télévision. Les séries comme Game ofThrones, The Walking Dead ou encore The Big Bang Theory me plaisent beaucoup. Mais aussi des films avec les superhéros de Marvel et DC comics mais aussi un bon Tarentino comme The Hateful Eight. Mais j’aime aussi voir un bon vieux film western en compagnie de mon père.

Qu’est-ce que vous écoutez comme musique ?
Mes goûts sont très variés grâce à mon père, qui m’a fait découvrir la musique classique dès mon plus jeune âge. Il m’a aussi initié au jazz. Il m’arrive d’écouter du Louis Armstrong mais aussi Tom Jones et Eminem. La majeure partie du temps, c’est de la musique électronique et en ce moment plus particulièrement, c’est du High-Tech Minimal, donc du Boris Brejcha.

Votre idée du bonheur ?
Être avec la famille et les amis.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires