Inked Art & Tattoo studio: à la découverte du monde des tatouages

Avec le soutien de
Jeremy Lim, tatoueur chez Inked Art & Tattoo studio

Jeremy Lim, tatoueur chez Inked Art & Tattoo studio  

C’est sous le bourdonnement de la machine à tatouer que nous rencontrons Jeremy Lim. Occupé à marquer à vie le bras d’une cliente, il nous accueille dans son studio, Inked Art & Tattoo studio, situé au dernier étage de la galerie Evershine à Rose-Hill, avec enthousiasme.

Inked Art & Tattoo studio, galerie Evershine à Rose-Hill.

Jeremy, 27 ans, marié et père d’un petit garçon, vit de sa passion: le dessin. Il y a huit ans, il a voulu essayer cet art sur le corps humain et depuis ne s’en lasse pas. «J’ai commencé à la maison, j’avais acheté une machine à tatouer avec un ami. J’ai trouvé ma voie».

Qu’en est-il de son premier tatouage ? C’est avec un petit sourire narquois que Jeremy appela un de ses amis assis plus loin pour qu’il nous le montre. «Voici mon premier tatouage. Il n’est pas super mais j’en suis fier».


L’environnement dans lequel évolue le tatoueur capte l’attention. Les murs du studio sont tapissés de dessins les uns plus beaux que les autres.  Mais quel est le but de se faire tatouer ? Y a-t-il des endroits spécifiques du corps à prendre en considération ? «Les tatouages sont, comme nous le savons, douloureux. Mais cela dépend des endroits choisis et des personnes. En ce qui concerne le choix, il varie. Certains sont symboliques tandis que d’autres non.»

Comment arrive-t-il à gérer famille et travail ? «Aucun souci à se faire de ce côté», dit l’artiste. En effet, sa femme et son petit frère Kenny, apprenti tatoueur, l’aident au studio. Romain Bastien, un ami, se charge lui d’accueillir les clients et de s’enquérir de leurs identités. «Je venais souvent ici avec Kenny, pour  'kas poz' et un jour Jeremy m’a proposé de venir travailler et j’ai accepté. 'Gagne ene ti kass'».

Romain Bastien, employé chez Inked Art & Tattoo studio.


Et Jeremy comment tu le trouves ? «Il est quelqu’un de sympa et surtout jovial», confie Romain. Une des clientes du tatoueur rejoint les propos du jeune homme. «Jeremy est taquin, il fait rire tout le monde. Du coup, on est moins stressé et on oubli la douleur. Il sait comment détendre l’atmosphère et il est un excellent tatoueur».

Inked Art & Tattoo studio attire particulièrement les jeunes et Jeremy adapte les prix des tatouages à sa clientèle. «Les prix sont abordables car j’ai une jeune clientèle». Le studio est ouvert entre 10 heures et 17 heures.

Alors, un tatouage, ça vous tente ?

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires