Emploi Air Mauritius: contrat d’un an pour les recrues

Avec le soutien de
Le nombre de vols a considérablement augmenté à MK

Le nombre de vols a considérablement augmenté à MK

La compagnie d’aviation nationale est à la recherche d’hôtesses et de stewards. Les raisons avancées: plusieurs départs d’employés et la hausse du nombre de vols.

Il y a urgence à Air Mauritius (MK). La compagnie aérienne nationale a bien besoin de membres d’équipage. D’où la décision majeure, prise en fin de semaine dernière, de lancer un nouvel exercice de recrutement d’hôtesses de l’air et de stewards dès début 2017. Pourtant, un exercice de recrutement du personnel navigant, annoncé en juillet, est en cours.

L’explication officielle du côté du Paille-en-Queue Court repose sur le fait qu’il y a eu plusieurs départs, notamment liés au Voluntary Early Retirement Package proposé aux employés âgés d’au moins 50 ans. Il faut ajouter à cela le nombre croissant de vols.

L’autre objectif est d’avoir une liste de candidats plus importante et par la même occasion atteindre un niveau de transparence «satisfaisant». Surtout après la pluie de critiques émanant de l’exercice en cours. Certains candidats déçus sont, en effet, allés jusqu’à saisir l’Equal Opportunities Commission.

Quoi qu’il en soit, les prochains exercices connaîtront des changements. Ainsi, il est prévu que dorénavant, les épreuves de sélection se fassent en présence d’un huissier de la cour. Entre-temps, une vingtaine de nouveaux stewards et d’hôtesses de MK seront désignés dans les prochains jours. Ils ont un dernier round d’interview avant de pouvoir embarquer dans cette nouvelle aventure. Ils ont déjà été confrontés en deux fois à un panel composé des membres de la direction responsable à l’aéroport et se sont distingués de la centaine de candidats présélectionnés.

Toutefois, de source autorisée au Paille-en-Queue Court, il nous revient que ces nouveaux membres du personnel navigant seront employés sur une base contractuelle. Un contrat d’un an ou de 20 mois leur sera proposé.

Autre interrogation : seront-ils employés par Airmate ou Air Mauritius ? Selon nos recoupements, «hors de question» que ça soit le premier nommé pour des raisons d’ordre syndical et technique.

Air Mauritius a reçu 1 250 candidatures pour une vingtaine de postes à pourvoir comme membres d’équipage. Au fil de la sélection, ce nombre est passé à 800, puis à 300 avant d’être réduit à 150.

Sur les terres des vikings 

La compagnie nationale d’aviation met le cap sur le grand Nord. Air Mauritius souhaite exploiter la Finlande, la Norvège, la Suède et le Danemark. Le projet devrait se concrétiser avant mi-2017. Pour ce faire, MK a besoin d’un bureau. Elle en possède déjà à Paris-Roissy mais une source proche du dossier affirme que desservir les pays scandinaves de la France ou de la Grande-Bretagne s’avère compliqué au vu de la distance. La compagnie nationale profitera, donc, d’un autre projet pour faire d’une pierre deux coups. Dès le début de l’année prochaine, Air Mauritius prévoit de desservir Amsterdam. Un vol au minimum est envisagé, dépendant du marché. Cette destination servira de tremplin pour conquérir le marché nordique dans un premier temps et par extension, l’Europe de l’Est. La source déclare que la semaine dernière, une délégation d’Air France et de son partenaire d’alliance la compagnie néerlandaise Koninklijke Luchtvaart Maatschappij (KLM) ont animé un atelier de travail avec les représentants de MK. L’objectif était d’ouvrir un couloir aérien entre Maurice et les Pays-Bas le plus rapidement possible. Air Mauritius considère aussi l’option d’inclure KLM dans son accord avec Air France pour mettre toutes les chances de son côté.

Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires