Pravind Jugnauth: «Mo pa pans fotey, kouronn, mo pans mo travay»

Avec le soutien de
Pravind Jugnauth lors du congrès du MSM à cité Atlee, le jeudi 20 octobre.

Pravind Jugnauth, lors du congrès du MSM à cité Atlee, le jeudi 20 octobre.

Cité Atlee, en début de soirée, le jeudi 20 octobre. Des partisans du MSM se massent autour de l’estrade pour écouter leur leader, Pravind Jugnauth. «Nous n’avons pas d’excuse, nous devons réussir. Je suis convaincu que nous allons aller jusqu’au bout de notre mandat de cinq ans. Je connais mon parti et nos partenaires dans l’alliance Lepep», a-t-il déclaré. «Mo pa pans fotey, kouronn, mo pans mo travay. Ariv seki pou arivé», a-t-il ajouté.

C’est à un discours de presque une heure que les partisans ont eu droit. Critiques envers ses adversaires politiques, l’affaire MedPoint, le dossier Chagos, son travail au ministère des Finances… sont autant de sujets qu’il a abordés. «Quand nous avons accédé au pouvoir, je suis passé par des moments difficiles, avec ma condamnation. Par principe, j’ai démissionné et pris mes distances. C’était un prix à payer. Je ne suis pas parfait mais j’ai des principes», a-t-il affirmé. Evoquant l’époque où il était ministre sous le gouvernement Ramgoolam, il a indiqué que «quand j’ai vu ce que Navin Ramgoolam faisait avec le pays, j’ai démissionné».

Pour lui, le «PTr a créé la pauvreté absolue. Nous ferons tout pour l’éliminer d’ici la fin de notre mandat. Mais nous devons tous mettre la main à la pâte». Et de continuer : «Quand j’ai été nommé ministre des Finances, j’ai travaillé nuit et jour pour le Budget. Nous sommes en train de créer l’environnement propice pour qu’il y ait des investissements.»

Pravind Jugnauth a aussi tenu à faire ressortir que «depi ki nounn vini, nounn asimé. Ena dimoun nounn nommé, ena dimoun inn fané. Me seki importan, sekin nou pran aksyon kont sekin fané».

«Mo fami pa ki gayn travay sous PTr»

Showkutally Soodhun a, de son côté, pris pour cible le PTr, et son leader Navin Ramgoolam, ainsi que le MMM. «Je ne comprends pas comment les gens peuvent se rendre aux meetings de Navin Ramgoolam. Linn fer nou pei miser, li pann fer developma», a-t-il déclaré. «Nou, nou pas embet dimoun», a-t-il poursuivi.

Il devait également faire ressortir que «mo fami pa ki gayn travay sous PTr. Me nou pa bann dimoun ki pous vanzans. Nou dan lalians Lepep nou ena respe pou bann partener». Partenaires qui seraient tous derrière Pravind Jugnauth, a-t-il affirmé. «Inn ariv lher ki Pravind pran le pei en main.»

Et d’ajouter que «Pravind Jugnauth a exercé comme avocat avant de se lancer dans la politique. Il a été ministre de l’Agriculture, des Finances, leader de l’opposition. Il a presque tout fait. Alors que Navin Ramgoolam et Paul Bérenger sont deux chômeurs professionnels».

«Pravind Jugnauth mérite d’être PM»

Stephan Toussaint a, lui, indiqué que de nombreux projets seront menés dans la circonscription n° 17. Il y aura notamment la construction de drains, la rénovation de l’hôtel de ville. «Bann zafer ti tardé akoz ti ena trou laissé par PTr.»

Quant à Etienne Sinatambou, il a soutenu que «Pravind Jugnauth mérite d’être Premier ministre, cela fait vingt ans qu’il est en politique. Fer li vinn PM.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires