Affaire Denis Fine : Sada Curpen et ses présumés acolytes devront faire preuve de patience

Avec le soutien de
Sada Curpen est celui qui aurait donné des instructions en vue de commettre le meurtre.

Sada Curpen est celui qui aurait donné des instructions pour commettre le meurtre.

30 novembre. C’est la date à laquelle Sada Curpen, Christophe Jérôme Legrand et Steeve Serret, connu sous le nom de Polocco, seront fixés sur leur sort. Ils ont comparu en cour intermédiaire, ce 17 octobre, mais le magistrat Vinod Appadoo a repoussé la date du jugement.

Les trois accusés font l’objet d’une accusation formelle de «conspiracy to harm another person» dans le cadre du meurtre de Denis Fine. Ils avaient plaidé non coupables.

Denis Fine, un Mauricien installé en France aurait été abattu par Polocco lors d’une fête organisée par la victime. Denis Fine se trouvait en effet sous la véranda de sa maison à Résidence Maison-Blanche ; selon l’acte d’accusation, Polocco aurait reçu des instructions de Sada Curpen en vue de commettre ce meurtre. Christophe Legrand est, quant à lui, soupçonné d’avoir indiqué à Polocco où se trouvait Denis Fine, sur la terrasse.

Denis Fine, pour rappel, avait été tué d’une balle à la tête, le 3 janvier 2010, à son domicile, à Maison-Blanche, Pamplemouuses. Ce drame aurait pour toile de fond une affaire de trafic de Subutex.

L’accusation est représentée par Me Mohana Naidoo et les trois accusés ont retenu les services de Mes Neelkanth Dulloo, Rama Valayden et Raouf Gulbul assistés par Me Neeroo Ramdharry-Sowambur.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires