Raffick Sorefan: «Alan Ganoo pli pir ki Paul Bérenger»

Avec le soutien de
Les membres fondateurs du Mouvement patriotique ont animé un point de presse pour commenter le malaise au sein du parti, vendredi 14 octobre.

Les membres fondateurs du Mouvement patriotique ont animé un point de presse pour commenter le malaise qui prévaut au sein du parti, vendredi 14 octobre. 

«Le MP a tenu son bureau politique et ne m’en a pas informé alors que je suis un membre du comité exécutif. Lorsque j’ai appris cette nouvelle je suis parti…» Raffick Sorefan, l’un des membres fondateurs du Mouvement patriotique (MP) a pris pour cible Alan Ganoo. C’était lors d’une conférence de presse à l’hôtel Voilà, à Bagatelle, vendredi 14 octobre.

«Li présidan enn parti e li dwa kat mwa lokasyon. Moi ki payé. Alan Ganoo est un dictateur. Il est pire que Paul Bérenger. Je lui souhaite bonne chance», a fait ressortir Raffick Sorefan. Ce dernier a ajouté qu’il siégera désormais en indépendant.

Plusieurs membres du bureau national, régional et fondateurs dont Lysie Ribot, Danen Beemadoo, Jenny Mootealoo et Jimmy Chowrimootoo ont annoncé leur démission du MP, ce vendredi. «Le MP a été lancé le 17 mai 2015 mais après tout a dégénéré. On a tiré la sonnette d’alarme. En vain», explique Lysie Ribot.

«Le MP nous a donné l’impression d’être les lèche-bottes du gouvernement. Zot pa ankor désid zot lavenir politik. Moi je dis que le renouvellement de la classe politique est nécessaire. Le pays a besoin d’une bouffée d’air frais», souligne, pour sa part, la démissionnaire Jenny Mootealoo.

Pour Jimmy Chowrimootoo, «c’est l’intérêt personnel qui a primé au sein du MP». Et d’ajouter que «le parti a été créé pour les jeunes et il fallait laisser la place aux jeunes. Samedi dernier, j’ai proposé de renouveler le bureau national. Alan Ganoo a répondu catégoriquement qu’il n’était pas d’accord».

Le MP continue sa marche

Rencontré à sa sortie de la réunion du comité sur les Chagos, Alan Ganoo a commenté la démission massive au sein du MP. «Il était prévu qu’ils allaient démissionner. Le MP continue sa marche pour devenir un parti encore plus solide. Il est toujours triste lorsque quelqu’un quitte le parti. Mais ils ont failli à leur engagement envers la population.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires