L’abandon du projet Heritage City fait réagir

Avec le soutien de

Une décision qui «frise le ridicule» pour les uns, une mesure «mûrement réfléchie» pour les autres… L’annonce officielle de l’abandon du projet Heritage City ne manque pas de susciter les commentaires, au même titre que la décision de maintenir le concept d’une «cité administrative». Déjà, certains se demandent s’il ne s’agit pas d’un moyen déguisé de reprendre le projet à Roshi Bhadain.

Sunil Bholah

«Le fait que le Premier ministre ait présidé une réunion avec les leaders des trois partis est une bonne décision. Non seulement je souscris à la décision qui a été prise par rapport à Heritage City, mais je pense que c’était la meilleure option. J’ai entièrement confiance en cette décision.»

Mahen Seeruttun

«Comme tout le monde, j’ai appris par le biais d’un communiqué que le gouvernement a décidé de revoir le concept de Heritage City. Je crois que ceux qui ont participé à cette réunion de travail ont présenté des arguments pour ne pas aller de l’avant avec le projet initial. C’est une décision mûrement réfléchie qui est dans l’intérêt du pays.»

Paul Bérenger

«Je ne vais pas réagir pour le moment.»

Pradeep Roopun

«Il y avait un comité et j’ai appris qu’il y a eu un communiqué. Malheureusement, je n’en ai pas encore pris connaissance, donc je ne pourrai pas me prononcer sur ce sujet.»

Etienne Sinatambou

«Je vous ai déjà expliqué, il n’est pas opportun pour moi de commenter l’une des décisions de mon Premier ministre.»

Jack Bizlall

«Toute dynastie a un symbole et Heritage city avait cet objectif. Kan Heritage city inn met enn koté, sa symbol dinasti-la inn disparet. Nou bizin konstrir enn Moris pa pou nou mé pou bann zénérasion a venir. Heritage City est lié à l’héritage de la famille Jugnauth. Quand Pravind Jugnauth vient annuler le projet, il prive sa famille d’un héritage. Il ne peut pas reculer. Je ne crois pas que cette histoire est terminée. Il y aura un nouveau projet sous un autre nom, qui sera le symbole d’une dynastie.»

Osman Mahomed

«Lors d’un colloque que j’avais organisé sur l’avenir de Port-Louis, 1 500 personnes étaient présentes. La majorité voulait que Port-Louis reste la ville administrative. Je note que le gouvernement persiste. Avant, c’était Heritage City. Maintenant Dieu seul sait où cette nouvelle cité administrative sera bâtie. Qu’adviendra-t-il de l’argent dépensé pour la préparation d’Heritage City ? Où se situent les responsabilités du ministre qui était chargé du défunt projet ? J’avais demandé au ministre sur quels critères les membres du conseil d’administration d’Heritage City Ltd avaient été recrutés, il nous a fait croire que c’était la compétence. Quelle était donc la responsabilité fiduciaire de ce conseil d’administration pour emmener ce projet dans cette direction ? Maintenant, tout cela démontre que j’avais raison.»

Aadil Ameer Meea

«C’est juste un changement d’appellation. C’est une façon déguisée pour reprendre le projet à Roshi Bhadain et le donner à Pravind Jugnauth. Allez savoir pourquoi. Rien ne change pour moi. Les appréhensions que j’ai soulevées au Parlement sur ce projet demeurent les mêmes. J’ai peur que Port-Louis devienne une ville morte. J’insiste pour qu’elle demeure le centre administratif, avec le Parlement. Toute cette saga démontre l’instabilité à la tête du pays et un manque de sérieux. C’est un gouvernement incapable. Vrémem, pei anba-lao.»

Shakeel Mohamed

«Un politicien est appelé à commenter des choses intéressantes et intelligentes. Surtout pas des situations qui frisent le ridicule, comme c’est le cas pour Heritage City. Enn ti moman pé al de lavan, enn ti moman pé al déryer… Voilà un bon exemple de ridicule tout craché. Il y a une émission à la télé qui s’appelle ‘L’amour est dans le pré’. Je préfère de loin la regarder que de m’attarder sur les télénovas des Jugnauth et de Bhadain !»

Publicité
Publicité

Le projet Heritage City fait couler beaucoup d’encre. Estimé à Rs 29 milliards, sur une superficie de 335 arpents, le design aurait déjà coûté plus de Rs 155 millions. Voici une invitation à mieux connaitre ce dossier brulant…

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires