«Je suis encore sous le choc moi-même», dit Mgr Piat, futur cardinal

Avec le soutien de
Mgr Piat a animé un point de presse aux côtés du père Sullivan, vicaire général, ce dimanche 9 octobre à l’évêché de Port-Louis.

Mgr Piat a animé un point de presse aux côtés du père Sullivan, vicaire général, ce dimanche 9 octobre à l’évêché de Port-Louis.    

C’est un Mgr Piat ému qui s’est adressé à la presse, le dimanche 9 octobre. Pour cause, le pape François a annoncé, un peu plus tôt durant la journée, au Vatican, que l’évêque de Port-Louis sera fait cardinal dès le 19 novembre. «Je suis encore sous le choc moi-même, a-t-il révélé durant ce point de presse imprévu. Je ne m’y attendais pas du tout.»

Mgr Piat deviendra le second cardinal mauricien de l’histoire, après le cardinal Jean Margéot. Celui qui a soumis sa démission comme évêque de Port-Louis en juillet ayant atteint l’âge de 75 ans se dit «très touché par la confiance du pape François». C’est d’ailleurs «encourageant pour toute l’église mauricienne».

Etre nommé cardinal est une responsabilité, fait-il ressortir. Un cardinal est appelé à participer à l’élection d’un pape. «Je demande aux compatriotes mauriciens de prier pour moi», plaide-t-il, emboîtant ainsi le pas au pape François qui, dès son élection à la chaire de saint Pierre, avait demandé de prier pour lui.

Mgr Piat confie qu’il est «touché par l’encouragement de sir Anerood Jugnauth», le Premier ministre ayant félicité le futur cardinal un peu plus tôt.C’est «un grand honneur» et «un grand prestige pour le pays», avait déclaré le chef du gouvernement aux médias en ajoutant que Mgr Piat est quelqu’un qui «aime l’équité et la justice». «J’ai eu beaucoup d’encouragement de personnes politiques, reconnaît Mgr Piat. Des gens de La Réunion, des Seychelles.»

Mgr Piat, qui est de la congrégation du Saint-Esprit, place ce cardinalat sous le patronage du bienheureux Père Laval. Le missionnaire français et apôtre des Noirs faisait partie de la même congrégation.

Avec cette annonce surprise du pape François, qu’est-ce qui va changer, d’autant plus que le successeur de Mgr Piat à la tête du diocèse de Port-Louis n’est pas encore connu ? «Il y a aucun changement par rapport à la hiérarchie ici. Pour le moment je reste l’évêque de Port-Louis», répond celui qui assume cette charge depuis 25 ans, un jubilé qu’il a d’ailleurs célébré le 15 mai.

Pour ce qui est des prochaines étapes, Mgr Piat indique avoir appris par les agences de presse que la cérémonie officielle de la nomination aura lieu le samedi 19 novembre à Rome. «Il faut que je me prépare.» Cette cérémonie interviendra à la veille de la clôture (20 novembre) de l’année de la Miséricorde, une année sainte que le pape François avait ouverte le 8 décembre 2015. «J’espère que j’aurai l’occasion de clôturer l’année de la Miséricorde», dit-il tout en précisant humblement : «Je suis à la disposition du pape si jamais il me demande.»

Outre Mgr Piat, 16 autres évêques ont été désignés pour accéder au statut de cardinal. Ils sont originaires des cinq continents, s’est réjoui le pape durant son annonce. C’est ce qui fait dire à Mgr Piat que le «pape François aime faire un clin d’œil à la périphérie». En effet, le 266e pape n’a de cesse d’exhorter les catholiques à aller aux périphéries.

Mgr Piat avait adopté comme devise au moment d’accéder à la charge d’évêque de Port-Louis : «Pousse vers le large.» Avec cette nouvelle mission de cardinal, le natif de Moka poussera encore plus vers le large désormais.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x