Ganoo: «Triste pour les faiblards qui courent dans tous les sens»

Avec le soutien de
Alan Ganoo, face à la presse ce samedi 8 octobre, conserve son poste de président du MP.

Alan Ganoo, face à la presse ce samedi 8 octobre, conserve son poste de président du MP.

Alan Ganoo a convoqué le bureau national du Mouvement patriotique (MP), le samedi 8 octobre. Cela, suite à la déclaration de Raffick Sorefan qui a réclamé sa démission en tant que président. «Mais 21 membres ont voté pour que je conserve mon poste. Quatre se sont abstenus», a déclaré Alan Ganoo face à la presse.

«Je ne suis pas attaché avec le poste de président», a-t-il précisé. «Il y aura un remaniement et probablement qu’un autre prendra ma place.» Une réunion aura lieu lundi en ce sens.


 

Selon Alan Ganoo, le MP «passe par des moments difficiles». Mais, a-t-il affirmé, «nous gardons confiance dans l’avenir du parti. Nous sommes sereins. La solidité d’un parti politique tient à sa structure, le travail accompli ; et pas uniquement sur le nombre de députés». Il s’est, par ailleurs, dit «triste pour les faiblards qui courent dans tous les sens».

Il devait préciser que ce n’est qu’à l’approche des élections générales que le MP décidera «avec qui faire alliance. Nous n’allons pas paniquer, courir ici et là».

Alan Ganoo s’est également exprimé sur le cas de Kavi Ramano. Ce dernier n’a pas assisté à la réunion du bureau national et n’était également pas présent à une rencontre organisée la semaine dernière «pour qu’il fasse part de ses doléances». «C’est indécent de sa part. Il aurait dû démissionner de son propre chef et demander son adhésion au MMM.» Un nouveau secrétaire général sera nommé dans les jours qui viennent, a souligné Alan Ganoo.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires