L'express leaks du dimanche 02 octobre au vendredi 07 octobre

Avec le soutien de

Des bruits de couloirs, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ce que les autres vous cachent.

70 bougies pour Finlay

La surprise a été presque totale pour Finlay Salesse à l’occasion de ses 70 ans, célébrés jeudi. L’animateur d’«Enquête en direct» partage la même date de naissance que Rémy Ollier, comme il se plaît à le rappeler. Sa famille, ses amis et collègues ainsi que l’équipe de  «5-plus Dimanche» ont tenu à marquer l’événement avec une édition spéciale – tirée à une dizaine d’exemplaires seulement. Le magazine commémoratif contient des confidences et photos inédites – dont celle-ci.

 

Des… poubelles contre la pauvreté

La journée internationale pour l’élimination de la pauvreté sera célébrée le 17 octobre. Pour marquer l’événement, le ministère de l’Intégration sociale organisera une série d’activités à Maurice comme à Rodrigues. Parmi ces élans de solidarité envers les plus démunis, une distribution de poubelles ainsi que de plantes médicales et fruitières sera faite. Quoi de mieux pour contribuer à combattre efficacement la misère dans le pays.

 

Boîte à surprise

Grande fut la surprise d’une ménagère, il y a quelques jours, en découvrant dans une barquette de poulet surgelé, achetée dans une enseigne très connue de Beau-Bassin, des sachets remplis d’eau. Ils étaient bien cachés sous deux blancs de poulet dodus. L’astuce de ce producteur de poulet est toute simple : augmenter le poids de la barquette, ni vu ni connu, pour mieux tondre le consommateur...

 

La crainte de deux ministres

Il n’est pas content, alors là pas du tout, Sunil Bholah. La Small & Medium Enterprise Development Authority subit constamment les foudres du ministre. Si certains estiment que cette posture traduit une certaine inquiétude quant à un éventuel remaniement ministériel, d’autres en revanche y voient un moyen pour lui de faire pression sur la direction. Autre ministre qui, dit-on, craindrait pour son poste : Anwar Husnoo. Surtout après l’affaire Houjee. Il avait soutenu la demande de la dame pour ouvrir une cantine pour personnes âgées, par le biais d’une lettre à la mairie de Quatre-Bornes. Très remonté, il aurait demandé l’ouverture d’une enquête pour trouver qui est derrière la fuite de cette lettre.

 

À couteaux tirés

Les relations entre un cadre du conseil de district de Rivière-Noire et un employé ne sont plus au beau fixe. Il nous revient que le second, également responsable de département, avait écrit à l’ICAC. Ce, afin de faire part de ses soupçons sur les activités qu’entreprendrait le cadre. L’enquête préliminaire de l’ICAC n’ayant rien révélé sur le suspect, ce «whistleblower» est désormais victime de harcèlement, disent ses proches. Des actions légales ne sont pas à écarter.

 

Hurreeram ministrable

Selon toutes probabilités, si on enlève à Roshi Bhadain son portefeuille ministériel, celui-ci pourrait revenir à Bobby Hurreeram. Deux facteurs joueraient en faveur du député MSM. Premièrement, il est un fidèle parmi les fidèles du Sun Trust. Ensuite, il est le seul «backbencher» orange à jouir du profil sociologique nécessaire si Roshi Bhadain ne devait plus faire partie du gouvernement. Quel pays !

 

Dans le viseur de la BoM

Une banque privée, qui avait obtenu sa licence sous l’ancien régime et dont le CEO est le fils d’un ex-ministre travailliste, est sur la «watch list» de la Banque centrale (BoM). Les faits et gestes de l’équipe de directeurs sont minutieusement suivis car il y aurait des soupçons de pratiques douteuses. Tout laisse croire que la BoM ne tardera pas à appliquer la guillotine.

 

Arvin Boolell victime de négligence ?

Plusieurs politiciens s’élèvent contre le traitement qu’aurait reçu Arvin Boolell aux mains d’un médecin du service public. «Li finn sap dépi lwin akoz mové tretman. Si enn VIP pé gagn sa kalité tretman-la, ki ti piblik bizin ‘expect’ ?» s’indigne un politicien, qui, comme beaucoup, lui souhaite un prompt rétablissement.

 

Le «faux pas» de XLD

Le soutien de Xavier-Luc Duval à Hemwantee Poorun, l’habitante de Dagotière qui a été expulsée de sa maison par la Mauritius Housing Company Ltd pour non-paiement, n’est pas au goût de certains membres du MSM. Ils estiment que le leader des bleus a essayé de faire un coup médiatique dans la circonscription de Pravind Jugnauth.

 

Lien entre Chagos et la menace terroriste ?

Au niveau de l’hôtel du gouvernement, on se demande si notre position ferme sur le dossier Chagos ne provoque pas déjà les représailles des autorités britanniques, notamment par rapport à l’alerte terroriste ou sur l’obtention des visas. Une source de l’ambassade britannique balaie d’un revers de main cette possibilité en affirmant qu’il n’y a aucune relation de cause à effet.

 

Notre port intéresse les Indiens

L’Inde s’intéresse de plus en plus à notre secteur portuaire. Il s’agirait surtout d’un intérêt stratégique pour couper l’herbe sous les pieds des Chinois, qui planchent sur le port de pêche de Bain-des-Dames, et des Dubaïotes de DP World. Les Indiens entendent intensifier leur lobbying durant les prochaines semaines, mais attendent le changement à la  tête du gouvernement.

 

Damage control diplomatique

Certains au gouvernement se livrent actuellement à un exercice de «damage control» auprès des diplomates de la Grande péninsule. Cela, à la suite de la décision d’une haute personnalité locale de sponsoriser un événement en faveur du Pakistan. On connaît l’extrême animosité qui existe entre ces deux pays et il y a eu une aggravation ces dernières semaines à la frontière du Cachemire.

 

À la gloire de Pravind

Elle a préféré le fils au père. Une importante association socioculturelle du pays a choisi Pravind Jugnauth comme «Chief Guest» pour une fête religieuse populaire qui sera célébrée très bientôt au lieu de sir Anerood Jugnauth. Pourtant, c’est bien le Premier ministre (PM) qui est l’invité d’honneur d’habitude. La rumeur veut que le dirigeant de l’association soit dans le secret des dieux et qu’il sait la date à laquelle il y aura passation de pouvoir, soit avant le 30 octobre. Par ailleurs, il y aurait eu un mot d’ordre dans certaines régions de faire imprimer des T-shirts à l’effigie de Pravind Jugnauth à l’occasion de son ascension au poste de PM.

 

 

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires