Développement foncier : Caudan entre de plain-pied dans l’industrie de la culture

Avec le soutien de
René Leclézio, Executive Director de Caudan Development Ltd, a dévoilé une impression d’artiste de la troisième phase du Caudan Waterfront.

René Leclézio, Executive Director de Caudan Development Ltd, a dévoilé une impression d’artiste de la troisième phase du Caudan Waterfront.

Un des attraits de ce projet est une salle polyvalente dotée d’équipements sophistiqués d’une valeur de Rs 100 millions où des représentations seront diffusées en live ou en différé ici ou à l’intention des Mauriciens de la diaspora.

De l’Unesco aux Nations unies en passant par le cabinet d’experts-comptables Ernst & Young, le message a été on ne peut plus clair : l’économie du patrimoine et de la créativité est un secteur porteur. Un rapport des Nations unies en 2013 devait indiquer que ce secteur est «hautement transformateur en termes de production de revenus, de création d’emplois et de recettes d’exportation». Et le Caudan Development Ltd, pionnier il y a une vingtaine d’années du concept de complexe de shopping intégré – le Caudan Waterfront –, l’a compris. Il a décidé d’inscrire la troisième phase de son programme de développement dans une filière dédiée à l’économie du patrimoine et de la créativité.

À la clé : un investissement de pas moins de Rs 750 millions. L’argent pour financer cette filière proviendra d’une opération de levée de fonds d’un milliard de roupies. La date limite pour la souscription expire d’ailleurs demain.

Cette filière se décline en l’installation d’une infrastructure composée d’une salle polyvalente de 400 places, d’un espace dédié aux enfants, des bureaux de même qu’une galerie d’art.

Cette salle polyvalente sera dotée d’équipements d’une valeur de Rs 100 millions. Entre autres s’y trouveront plus d’une centaine de luminaires, 100 hauts parleurs, cinq caméras en fibre optique et du matériel pour mixer et assurer la production d’événements. Ces caméras seront utilisées pour la retransmission en live ou en différé des événements qui vont s’y dérouler. La prise en charge de l’aspect technique de cette salle polyvalente, qui sera entièrement insonorisée, a été confiée à la firme britannique Arup Performing Art. Les retransmissions seront destinées particulièrement aux Mauriciens de la diaspora.

Ce centre sera consacré à la tenue d’activités théâtrales, artistiques, événementielles, poétiques, culturelles, musicales et littéraires. Y seront également organisées des expositions, des programmes éducatifs, des ateliers animés par des artistes, des représentations artistiques et des conférences. Ce centre servira également de plateforme pour des artistes en herbe qui ont du mal à trouver un espace pour s’exprimer. Bref, une panoplie d’activités qui devraient potentiellement impacter sur les activités actuelles du Caudan.

L’aménagement des fondations du bâtiment devrait démarrer dans un mois. L’attribution du contrat principal de construction après un appel d’offres devrait être finalisée à la fin de l’année. Les premiers coups de pioche seront donnés dès le début de 2017. L’inauguration est prévue le 12 mars 2018, date de la célébration du 50e anniversaire de l’Indépendance.

La conception et l’architecture de cette nouvelle infrastructure ont été confiées à Maurice Giraud et Didier Ho, respectivement. Maurice Giraud a été l’architecte initial du Caudan Waterfront.

Pour René Leclézio, «l’industrie des arts, de la culture et de la créativité a d’énormes potentiels. C’est une source d’emplois surtout pour les jeunes et les femmes. C’est un secteur qui a été un peu négligé. Notre rôle consiste à mettre en place les structures devant permettre aux arts, à la culture et à la créativité des Mauriciens d’atteindre un nouveau palier de leur évolution. Un outil d’épanouissement et ce sera comptabilisé

L’Executive Director de Caudan Development Ltd explique que l’engagement de Caudan Development Ltd dans le secteur de l’économie des arts, de la culture et de la créativité se situe dans le cadre plus élargi du projet visant à faire de Port-Louis, une smart city avec tous les aménagements qui vont avec. «Des comités réunissant des propriétaires fonciers de la capitale se réunissent pour travailler ensemble dans le cadre de ce projet de redéveloppement de Port-Louis.»

Le programme de développement de Caudan Development Ltd ne s’arrêtera pas avec la fin des travaux de la troisième phase. Une quatrième phase sera consacrée à l’aménagement de nouveaux bureaux. «Cela, explique René Leclézio, pour répondre à une demande grandissante.» Une cinquième phase concernera la construction de résidences.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires