Affaire Boskalis: Maunthrooa veut l’arrêt permanent des procédures

Avec le soutien de
Prakash Maunthrooa en cour intermédiaire le lundi 18 janvier.

Prakash Maunthrooa en cour intermédiaire le lundi 18 janvier.

L’affaire Boskalis perdure devant la cour intermédiaire. Lundi 3 octobre, les hommes de loi de Prakash Maunthrooa ont présenté une motion réclamant l’arrêt permanent des procédures. Me Jean Michel Ah-Sen, qui représente le bureau du Directeur des poursuites publiques, y a objecté. La magistrate Wendy Rangan a fixé les débats au mercredi 19 octobre.

Siddick Chady, ex-président de la Mauritius Ports Authority (MPA) et Prakash Maunthrooa, ancien directeur de l’organisme et actuel Senior Adviser au bureau du Premier ministre, sont poursuivis pour corruption. L’accusation leur reproche d’avoir favorisé la firme néerlandaise Boskalis pour l’obtention du contrat de dragage du canal Anglais dans le port.

Siddick Chady est accusé d’avoir obtenu des pots-de-vin de la firme Boskalis alors que Prakash Maunthrooa est poursuivi pour avoir organisé des réunions avec lesreprésentants de celle-ci. En l’occurrence Jan Cornelis Haak et Antonious Théodorous de Goëde, les deux témoins néerlandais. Les dates pour l’audition de ces derniers ont été arrêtées. Ils témoigneront le 19 octobre ; ainsi que les 1er, 21 et 28 novembre, respectivement, par vidéo-conférence.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires