Les derniers l'express leaks du dimanche 25 au vendredi 30 septembre

Avec le soutien de

Des bruits de couloirs, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ce que les autres vous cachent.

Photo opportunity

Au MMM, on avance que l’une des principales raisons de la non-participation de Paul Bérenger au débat sur la réforme électorale devant être organisé par CARES-Rezistans ek Alternativ serait liée au fait «embarrassant» que Paul Bérenger allait être photographié par toute la presse aux côtés de Navin Ramgoolam. Un «happening» politique qui n’a pas eu lieu depuis la déroute de 2014. D’ailleurs, la photo (reproduite ci-dessus) des deux hommes politiques parue dans notre édition du vendredi 23 septembre a ravivé bien des souvenirs. Certains militants ont cru que c’était une photo récente alors que celle-ci est une photo d’archives datant de 2014.

Des verres contre article complaisant

Le fils d’un entrepreneur, dont la firme était proche de l’ancien régime, a tenté maladroitement de soudoyer l’un de nos journalistes afin de redorer le blason de sa firme : «Si c’est un article correct pour nous, on peut aller prendre quelques verres !» Face au refus catégorique de notre journaliste, l’entrepreneur a continué son «soft lobbying» en faisant déposer, cette fois-ci, une boîte de chocolats à la rédaction. Le père de l’entrepreneur entreprenant est lui aussi connu des rédactions pour sa propension à offrir, lui, des bouteilles de whisky aux journalistes à la plume compatissante ou complaisante.

La couchette de la convoitise

Qui est ce chef de cabine qui aurait, sur un vol à bord duquel voyageait le Premier ministre, mis son épouse dans la couchette du commandant ? Si une enquête a été initiée dans cette affaire, ils sont nombreux au sein de MK à se dire qu’elle n’ira pas loin vu que le principal concerné aurait des liens de parenté avec un important membre du conseil d’administration.

Commandants parallèles

Le trio de la direction parallèle installée au sein d’Air Mauritius y fait la pluie et le beau temps. Ce, à temps plein. Composé de deux «high profiles» du conseil d’administration et d’un haut cadre d’un département crucial de MK, le trio agit de concert avec un conseiller au PMO en matière de liaisons aériennes.

Bataille virtuelle

400 dollars par jour, c’est la somme qu’aurait reçue une firme informatique d’un parti au pouvoir du mercredi 21 au samedi 24 septembre. Une équipe de 25 personnes de cette société s’est affairée sur les réseaux sociaux afin de véhiculer au maximum une vidéo à l’encontre du MMM. Cela, en réponse à une vidéo que les mauves avaient mise en ligne.

Bagatelle Dam sous pression

Le géomorphologue Prem Saddul a subi des pressions depuis la publication de son document au sujet du Bagatelle Dam. Son rapport a fait des mécontents au sein du gouvernement. Sans compter qu’un haut placé au sein de celui-ci a cherché à maintes reprises à le contacter pour lui demander des explications depuis que des extraits de son rapport ont été publiés dans la presse.

Le roi est mort vive le roi !

Amateurs de courses, vous souvenez- vous de ce titre dans notre rubrique hippique d’il y a deux semaines ? Référence était faite au revers de «Kremlin Captain», le champion de l’écurie Gujadhur. Ce titre n’aurait pas fait plaisir et alors qu’un des dirigeants de l’écurie le commentait, à l’entraînement, il aurait, faute d’arguments, qualifié pour la énième fois les membres de la rédaction de «l’express» de «zournalis zougader». «Get sa bann zournalis zougader-la ki finn mété ! Lerwa inn mor !» Constat : ils disent ne pas parler à «l’express», mais le contenu du journal les intéresse... à plus d’un titre !

On discute politique

Un groupe de jeunes professionnels, proches du Parti travailliste, se réunit depuis quelques mois et invite des personnes à des causeries sur la bonne gouvernance. Ces jeunes envisagent de lancer un nouveau mouvement en rassemblant d’autres jeunes de bonne volonté, qui se sentent à l’étroit au sein des partis traditionnels.

Un cambiste qui perd au change

Un bureau de change de la capitale a été mis à l’amende par la Banque centrale pour non-respect des procédures. Le propriétaire de l’établissement fait tout ce qu’il peut pour éviter que la nouvelle ne s’ébruite, mais c’est sans compter sur nos sources privilégiées.

Pour l’amour d’une plume

S’il avait toujours un penchant pour les stylos de la marque Montblanc, Paul Bérenger est tombé amoureux d’un stylo-feutre de la marque Waterman. Toutefois, le leader de l’opposition a égaré son petit bijou et est à sa recherche depuis.

Politique amicale

La soirée tenue par l’ambassade de Chine, jeudi, a terminé sur une note très amicale, avec de jeunes politiciens réunis autour d’une seule table. Parmi eux, le ministre Alain Wong, son collègue du Cabinet Soodesh Callichurn, le député Reza Uteem ainsi que la jeune militante Karen Foo Kune qui ont partagé quelques bonnes blagues dans une bonne humeur contagieuse.

Le ministre responsable

Lors de cette soirée chinoise, le ministre Alain Wong a fait preuve de responsabilité. Il a vivement déconseillé un fonctionnaire de prendre le volant à la fin de la soirée pour rentrer car ce dernier avait pris quelques verres. Alain Wong a même proposé que ce soit un policier qui dépose le fonctionnaire et son épouse chez eux. Tout à l’honneur du ministre.

Le nouvel élève de Valayden

La firme de droit de Rama Valayden connaît désormais un nouveau stagiaire en la personne de Rajesh Jeetah, son camarade de parti. Celui-ci aurait repris ses études de droit et a été vu à plusieurs reprises en cour, étant venu assister aux procès.

 

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires