Alliance Lepep: un seul projet concrétisé

Avec le soutien de
Le ministre Showkutally Soodhun lors de l’inauguration des maisons de la NHDC à Camp-Ithier, le vendredi 13 mai. © KIRANCHAND SOOKRAH

Le ministre Showkutally Soodhun lors de l’inauguration des maisons de la NHDC à Camp-Ithier, le vendredi 13 mai. © Kiranchand Sookrah

Les contrats pour dixhuit projets ont été alloués par le Central Procurement Board (CPB) en septembre 2015. De ce nombre, force est de constater qu’un seul projet a été conçu par le gouvernement Lepep. Il s’agit de la construction de 1 256 maisons de la National Housing Development Company (NHDC), sur une quinzaine de sites à travers le pays. Les procédures ont été lancées par le ministère du Logement et des terres, en décembre 2015.

C’est ce qui ressort d’une étude menée par des compagnies de construction, durant l’année 2015-16. La plupart des projets ont été «initiés par l’ancien gouvernement», fait-on valoir. D’où l’inquiétude des stakeholders du secteur, pour les deux années à venir, devant le faible nombre de chantiers d’infrastructures publiques.

En cause : le retard dans l’allocation des contrats publics. Le CPB a, en effet, alloué des contrats avec deux, voire trois ans de retard. Un retard qui s’explique, entre autres, par le fait que des projets ont été gelés entre septembre 2014, à la dissolution du Parlement, et décembre 2014, à l’occasion des élections législatives.

Et une fois le nouveau gouvernement en place, certains projets ont été revus. À titre d’exemple, le projet de tout-à-l’égout de Pailles-Guibies, projet du gouvernement de Navin Ramgoolam, a été initié en décembre 2014, mais ce n’est que le 25 septembre 2015 que le contrat a été alloué.

Stakeholders inquiets

Le projet de maintenance et de réfection des routes par la Road Development Authority a été lancé en 2013. Ce contrat, qui devait s’étaler sur la période 2014-16, a été alloué le 30 septembre 2015. Huit autres contrats ont été octroyés en janvier 2016, et le dernier, le 1er août. Ce qui représente presque trois ans de retard.

Dans le secteur énergétique, le projet de la centrale thermique de St-Louis a été lancé par l’ancien régime. Avant d’être relancé en 2015 par l’actuel gouvernement. Le contrat a été alloué un an plus tard.

Dans le domaine de la santé, c’est la semaine dernière que le contrat pour la construction d’une mediclinic à Floréal a été alloué. Ce projet, enclenché par l’ancien gouvernement, a été relancé à travers un appel d’offres. Des fonds avaient déjà été votés depuis 2012.

Sollicités pour un commentaire, et Pravind Jugnauth et Showkutally Soodhun, présents hier à l’hôtel Intercontinental, à Balaclava, dans le cadre des célébrations du 67e anniversaire de la République populaire de Chine, ont préféré s’abstenir.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires