Angleterre: huit managers actuels et passés ont imité Allardyce

Avec le soutien de
Sam Allardyce face aux reporters devant son domicile à Bolton, le 28 septembre 2016.

Sam Allardyce face aux reporters devant son domicile à Bolton, le 28 septembre 2016.

Sam Allardyce, contraint de quitter son poste de sélectionneur de l’Angleterre mardi après avoir été piégé par le Daily Telegraph, n’est pas le seul manager de Premier League à connaître la pratique du contournement des règles en matière de transferts contre rétribution.

Selon le quotidien britannique, huit managers, actuels ou passés, ont eu recours à cette pratique de céder les droits économiques d’un joueur à un fonds privé en échange d’un futur partage du montant du transfert. Mais cette pratique est interdite en Angleterre depuis 2008.

Allardyce, 61 ans, avait été filmé par des journalistes du Daily Telegraph, se présentant comme un groupe représentant les intérêts d’investisseurs asiatiques, à qui il avait expliqué comment il est possible de «contourner» les règles de la Fédération anglaise (FA), notamment en matière de tierce propriété (TPO).

Outre les huit managers de Premier League, le quotidien, qui n’a dévoilé aucun nom, a indiqué que deux entraîneurs de deuxième division font également partie des dirigeants ayant enfreint les règles de la FA.

Parmi les trois agents de foot filmé par le Telegraph, un Italien, Giuseppe Pagliara, a ainsi expliqué qu’il avait ouvert des comptes dans une banque suisse pour des managers et travaillé avec des intermédiaires pour couvrir des paiements illégaux.

Les journalistes ont rencontré Pagliara lors d’un déjeuner dans un restaurant de Manchester, selon le journal. Selon l’Italien, un manager ayant travaillé en Premier League utilisait un code pour savoir s’il allait recevoir de l’argent: «Y-a-t-il un petit café pour moi, Pino?»

Un autre agent, Scott McGarvey, ancien joueur de Manchester United, a affirmé avoir donné 30.000 livres à un associé pour s’assurer le transfert d’un joueur en expliquant qu’il allait arranger les paiements par l’intermédiaire d’un compte à Monaco.

Pagliara a nié avoir fait des paiements aux managers, tout comme un porte-parole qui a rejeté toute action illégale de l’agent.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires