Examens du SC et HSC: les smartwatches interdites

Avec le soutien de
La «smartwatch» sera confisquée par les surveillants si un candidat l’introduit dans la salle d’examens.

La «smartwatch» sera confisquée par les surveillants si un candidat l’introduit dans la salle d’examens.  

Des morceaux de papier contenant des formules, des codes écrits sur le bras ou encore des téléphones portables dissimulés sous le pupitre… Autant de moyens utilisés par des collégiens pour tricher pendant les examens du School Certificate (SC) et du Higher School Certificate (HSC). Ces épreuves ont débuté il y a une semaine. Cependant, les surveillants ont observé un nouveau phénomène : les smartwatches.

Dans les milieux concernés, l’on avance que lors des séances de travail, les surveillants recrutés par le Mauritius Examinations Syndicate ont été avertis de l’utilisation des montres intelligentes pour tricher. «Les surveillants ont reçu comme directive de vérifier les montres. Les smartwatches ne sont pas autorisées dans les salles d’examens», fait-on valoir dans les milieux concernés. Et d’ajouter que si un élève parvient malgré tout à l’introduire à l’intérieur de la salle, la smartwatch sera confisquée par les surveillants.

Dans les milieux proches du dossier, l’on signale que parmi les cas insolites les plus récents, figure un élève qui a caché son livre dans les toilettes. «Les surveillants ont trouvé cela étrange que l’élève veuille à plusieurs reprises se rendre aux toilettes. Après vérifications, il s’est avéré qu’il y avait dissimulé un livre», explique-t-on. Autre cas : des «codes» écrits à l’encre sur l’avant-bras des candidats.

Qu’advient-il de ces collégiens ? L’on fait ressortir que dans les cas moins graves, l’élève peut écoper d’une sévère réprimande. Cambridge peut également décider de baisser les points d’un candidat. Mais s’il s’avère qu’un élève a été reconnu coupable d’une tricherie grave, il peut obtenir un zéro dans toutes ses matières.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires