Mesures budgétaires: Soodhun se contredit en moins de sept heures

Avec le soutien de
Le vice-Premier ministre lors d’un point de presse à l’hôtel Le Labourdonnais, lundi 26 septembre.

Le vice-Premier ministre, lors d’un point de presse à l’hôtel Le Labourdonnais, lundi 26 septembre.

Lapsus ou «distorsion» volontaire ? Les mesures budgétaires dont il a fait mention ont été mises en chantier et non concrétisées, a précisé Showkutally Soodhun à l’express, lundi 26 septembre, en début de soirée. Pourtant, à peine sept heures auparavant, lors d’un point de presse visant à présenter le bilan du ministère du Logement et des Terres, il avait annoncé que celles-ci avaient déjà été appliquées.

Il s’agit surtout des logements sociaux de la National Housing Development Company et l’institution de divers comités pour la gestion du logement et des terres. En sus du travail qui mènera à un nouveau projet de loi qui sera introduit au Parlement début 2017 et de la réorganisation du système de paiement pour les terres et les maisons allouées. Mais lorsque nous avons cherché plus de précision, lundi soir, le ministre du Logement et des Terres s’est empressé de rectifier le tir.

Une chose est sûre, cependant. Du moins, selon le vice-Premier ministre. «Népli éna festival térin kouma lépok Ramgoolam.» Showkutally Soodhun a comparé son bilan à celui de l’ancien gouvernement. Ajoutant que le développement du pays doit se faire pour le bien-être de la population et non à son détriment. C’est la seule référence politique à laquelle les personnes présentes au point de presse ont eu droit.

Remaniement ministériel: «No Comment»

Pressé de questions au sujet du remaniement ministériel à venir, Showkutally Soodhun n’a pipé mot, indiquant à l’express que tout se fera une fois le Premier ministre rentré au pays. Il s’est aussi refusé à tout commentaire concernant d’autres dossiers sous sa tutelle, notamment l’organisation du hadj.

Projets à venir

Le ministre a indiqué qu’il travaille sur un projet visant à introduire de nouveaux textes de loi pour mieux réguler et contrôler l’aménagement du territoire et l’urbanisme. Un cadastre numérique sera mis sur pied dans cette optique. Ce projet de loi, qui devrait être présenté au Parlement en 2017, regroupera tout ce qui concerne le développement et l’aménagement sous une seule législation. L’ébauche de la nouvelle législation sera prête d’ici fin novembre

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires