Pravind Jugnauth PM: «Un coup d’Etat», soutient Subron

Avec le soutien de
Le dossier Chagos a également été abordé lors de la conférence de presse de Rezistans ek Alternativ 2.0, le samedi 24 septembre.

Le dossier Chagos a également été abordé lors de la conférence de presse de Rezistans ek Alternativ 2.0, le samedi 24 septembre.

Ils sont catégoriques : pour que Pravind Jugnauth accède au poste de Premier ministre, des élections générales doivent être organisées. C’est ce qu’ont indiqué les membres de Rezistans ek Alternativ 2.0 lors d’une conférence de presse, à Moka, le samedi 24 septembre.

«Si sir Anerood Jugnauth délaisse son poste de Premier ministre au profit de son fils, cela équivaudra à un coup d’Etat», a affirmé Ashok Subron, ajoutant que c’est sir Anerood Jugnauth que le peuple a désigné comme chef du gouvernement aux dernières législatives.

Quelle alternative ?

Selon lui, «la seule alternative crédible qui émerge comme une troisième force politique est Rezistans ek Alternativ». A Ashok Subron d’affirmer que «Navin Ramgoolam n’est pas l’alternative à la politique du gouvernement. Et la démission de Zouberr Joomaye montre que le MMM continue de s’effriter».

Autre sujet abordé : le dossier Chagos. Ashok Subron a salué la prise de position «courageuse» du Premier ministre à la tribune des Nations unies. Mais, a-t-il fait ressortir, la position mauricienne est «ambiguë» car d’un côté, le pays réclame la souveraineté de l’archipel des Chagos et de l’autre, il est d’accord pour le maintien d’une présence militaire à Diego Garcia.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires