Francesco Totti: 40 ans, toujours plus beau

Avec le soutien de
Francesco Totti continue à illuminer le jeu de l'AS Rome à coups de passes décisives et de buts libérateurs.

Francesco Totti continue à illuminer le jeu de l'AS Rome à coups de passes décisives et de buts libérateurs.

A quelques jours de son 40e anniversaire, Francesco Totti continue à illuminer le jeu de l'AS Rome à coups de passes décisives et de buts libérateurs, tout en plaçant plus que jamais l'esthétique au coeur de son jeu. Et il se sent tellement bien qu'il pourrait finalement repousser encore un peu sa retraite, théoriquement prévue en juin.

«Mais qu'est-ce qu'on a encore à se dire après 25 ans ?», a demandé Totti aux journalistes italiens qui avaient fait le voyage jusqu'à Plzen, en République Tchèque, pour un match d'Europa League il y a dix jours, et l'attendaient en zone mixte.

Le capitaine de la Roma dispute en effet sa 25e saison avec son club et mardi, à deux jours d'un nouveau match d'Europa League contre l'Astra Giurgiu, il fêtera ses 40 ans.

Lui, effectivement, n'a plus grand-chose à raconter aux journalistes. Mais parfois, il écrit lui-même. Ainsi, au mois d'août a-t-il rédigé un long texte pour le site The player's Tribune. Comme toujours, il y parlait de la Roma et de Rome, c'est à dire de toute sa vie.

«Beaucoup de gens me demandent pourquoi as-tu passé toute ta vie à Rome ? Pour moi, Rome c'est ma famille, mes amis, les gens que j'aime. C'est la mer, la montagne, les monuments. Et ce sont bien sûr les Romains. Rome, c'est le jaune et le rouge. Pour moi, Rome c'est le monde. Ce club et cette ville ont été ma vie. Toujours.»

Renoncé à courir

Totti ne parle plus beaucoup, donc, mais son jeu le fait pour lui. Le N.10 de la Roma n'a jamais été très rapide mais désormais quadragénaire, il a plus ou moins renoncé à courir.

Pourtant, sur les 12 derniers matchs auxquels il a participé entre cette saison et la précédente, souvent pour une poignée de minutes, il a inscrit cinq buts et délivré cinq passes décisives.

Son style a atteint un extraordinaire degré d'épure: il se déplace tranquillement entre les lignes, quitte à redescendre très bas et ne joue presque plus qu'en une touche de balle, à la recherche de la passe immédiatement décisive, comme les deux chefs d'oeuvre qu'il a offerts à Dzeko contre la Sampdoria (3-2) puis Crotone (4-0).

«Quand on est capable de jouer comme ça à 40 ans, c'est qu'on a une passion infinie pour ce métier», a déclaré après la partie l'entraîneur du promu Davide Di Nicola, à peine plus âgé (43 ans).

Et comme il se sent encore utile et performant, Totti s'imagine désormais aller encore un peu plus loin. «Si je reste comme ça, pourquoi est-ce que je devrais m'arrêter ?», a-t-il dit après son récital face à la Sampdoria (un but et une passe décisive en 45 minutes).

Padel et salade de fruits

Une 26e saison ? Ce serait un record absolu, le cap des 25 ayant aussi été atteint par le grand Paolo Maldini.

Ce serait aussi un beau défi pour les journalistes italiens qui, depuis 25 ans (ou presque), racontent au quotidien la vie du «capitano», qu'ils ont vu passer de gamin de Porta Metronia, un quartier populaire du sud de Rome, à bon père de famille dans sa villa du quartier de l'EUR, encore un peu plus au sud.

Chaque jour, ils détaillent encore son emploi du temps, le terrain de padel installé dans son jardin pour s'entretenir, ses vacances à la plage et même son régime alimentaire, avec la salade de fruits comme plus grande fantaisie.

Mardi, Totti aura 40 ans et la grande chaîne sportive italienne Sky Sport consacrera au N.10 de la Roma un «TottiDay», une journée d'antenne entièrement dédiée à sa carrière, de 6h du matin à minuit et demi. Plus rien à se dire, vraiment ?

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires