Fourniture erratique d’eau à Chamarel: le réservoir montré du doigt

Avec le soutien de
L’environnement immédiat de la construction est, de toute évidence, laissé à l’abandon.

L’environnement immédiat de la construction est, de toute évidence, laissé à l’abandon.

«Chamarel est entouré d’eau et pourtant, les habitants en sont quotidiennement privés», affirme le conseiller de village Rico L’Intelligent. En cause, un réservoir quasiment vide. «Il ne se passe pas un jour sans qu’un habitant de Chamarel ne vienne se plaindre qu’il n’a pas d’eau. Les villageois me demandent des comptes car ils savent qu’il y a un réservoir et un puits censés alimenter la localité», tempête Rico L’Intelligent. Le puits assure majoritairement la fourniture d’eau à Chamarel mais celle-ci est interrompue à chaque fois que la pompe est en panne.

Rico L’Intelligent rappelle que le réservoir a été construit afin, justement, d’éviter ces pénuries. En théorie, quand la pompe du puits ne fonctionne plus, l’eau du réservoir aurait dû prendre le relais et assurer une fourniture aux habitants.

Or, dans la pratique, ce système ne fonctionne pas, le réservoir n’étant pas suffisamment rempli, affirment ceux qui sont allés aux nouvelles. «Descendre dans un réservoir, en général, équivaut à se noyer ou du moins à en ressortir trempé parce qu’il devrait être rempli d’eau. Mais quand je descends dans ce réservoir, je touche le fond, l’eau ne m’arrivant qu’aux chevilles», ironise le conseiller, qui s’est rendu une fois de plus à la construction au cours de la semaine.

Rico L’Intelligent ajoute que depuis des années, les conseillers qui se sont succédé ont réclamé des explications aux autorités et surtout des actions pour régler ce problème. Ils ont attendu en vain.

Inauguré en 2005, le réservoir n’a aucunement amélioré la fourniture d’eau dans la région. «Le même problème perdure et les villageois qui vivent sur les hauteurs doivent toujours dépendre de camions-citernes pour être approvisionnés en eau», soutient Rico L’Intelligent. Le conseiller déplore également l’état d’abandon dans lequel se trouvent les abords du réservoir.

Constat des autorités

Suite aux différentes requêtes du conseil de village, une visite des lieux a été organisée mercredi. Des fonctionnaires du ministère des Services publics sont venus écouter les doléances des habitants et y répondre. Ils ont annoncé certaines mesures, comme la réhabilitation des tuyaux cassés à Chamarel et la vérification du réseau dans son intégralité, pour voir s’il y a d’autres fuites et les réparer. «Nous avons effectivement noté quelques travaux de réparation par rapport aux tuyaux cassés dans le village mais nous allons continuer à suivre la situation pour voir si le travail se fait consciencieusement», confie Mike Laridain, autre conseiller de village.

Même s’il est satisfait de ce déplacement des fonctionnaires, Rico L’Intelligent invite la Central Water Authority à se pencher sérieusement sur la question car ces mesures ne sont que des solutions à court terme, estime-t-il. «Il faut vérifier s’il y a une fuite dans le réservoir et si c’est le réseau de distribution qui est défectueux. Si tel est le cas, que l’on change tous les tuyaux», clame-t-il, plaidant pour des solutions durables et adaptées aux développements que connaît Chamarel.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires