Chagos: Lalit organise une conférence internationale début octobre

Avec le soutien de
Lalit cherche la coopération de la communauté internationale dans la lutte pour la cause chagossienne.

Lalit cherche la coopération de la communauté internationale dans la lutte pour la cause chagossienne.

Lors d’une conférence de presse dans son centre à Port-Louis, Lalit a annoncé la tenue de sa deuxième conférence internationale sur les Chagos. Celle-ci, qui se tiendra du 1er au 2 octobre prochain, aura pour thème : «Diego Garcia : 50 Years’ Occupation and Banishment, 50 Years’ Struggle: Let’s Win.» La première conférence internationale de ce genre organisée par Lalit s’était déroulée du 30 octobre au 2 novembre 2010.

«Cette conférence», estime Alain Ah-Vee, membre de la direction de Lalit, «intervient à un moment crucial dans la lutte pour obtenir la libération du peuple Chagossien.» En effet, Lalit estime qu’il est important de montrer qu’il y a une communauté internationale qui soutient la cause des Chagossiens. Et ce surtout en une période «où nous avons besoin de regrouper le plus de soutien possible.»

Dans cette optique, Lalit a invité plusieurs orateurs de l’étranger. «Séki bizin noté séki sa bann speakers ki pou vini la nounn dimann zot péy zot prop biyé avion. Donk sa dir a kel pwin éna dimounn ki pa dakor avek  sitiasion aktiel, ek souténir Chagos», explique Lindsey Collen, autre dirigeante de Lalit.

Parmi les cinq orateurs étrangers  qui interviendront lors de cette conférence figurent Maricela Guzman, vétéran de l’armée américaine, qui a été basé à Diego Garcia, et David Vine, anthropologue, qui a publié plusieurs livres sur le sujet. 

Lalit a aussi tenu à faire entendre sa voix quant à la position du gouvernement mauricien vis-à-vis de la base militaire de Diego Garcia. Le groupement en effet ne s’associe pas à la décision du gouvernement de laisser Diego Garcia à l’usage militaire.

Publicité
Publicité

Maurice a remporté une première bataille avec le vote de la résolution sur les Chagos à l’Assemblée des Nations unies le jeudi 22 juin. Une résolution adoptée avec 94 voix en faveur de la résolution, 15 voix contre et 65 abstentions. Prochaine étape : la Cour internationale de justice…

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires