Anil Gayan : «Les problèmes entre ministres devraient être réglés en interne»

Avec le soutien de
Le ministre de la Santé Anil Gayan était ce dimanche 18 septembre au SSR Medical College à Belle-Rive.

Le ministre de la Santé Anil Gayan était, ce dimanche 18 septembre, au SSR Medical College, à Belle-Rive.  

«Ces choses ne devraient pas être sur Facebook. S’il existe des problèmes entre collègues, nous devons essayer de les régler en interne.» C’est le point de vue du ministre de la Santé Anil Gayan, ce dimanche 18 septembre, à l’issue d’une cérémonie marquant le 17e anniversaire du SSR Medical College, à Belle-Rive. Il avait été interrogé au sujet d’un commentaire posté, samedi 17 septembre, sur les réseaux sociaux par le ministre Roshi Bhadain. Le ministre de la Bonne gouvernance et des Services financiers, en effet, y déclarait : «In any sport, it is tough to play ball with a sleeping chihuahua and work hard for the team at the same time.»

 

Le ministre Roshi Bhadain réagissait pour sa part aux propos du ministre de l’Energie et des Services publics Ivan Collendavelloo qui, dans un entretien relayé par la presse, n’avait pas mâché ses mots à l’égard de son collègue des Services financiers.

Le ministre de la Santé, de son côté, ajoute : «Mo pa tro dakor ki nou al kont enn koleg lor Facebook ; ce n’est pas ma façon d’être ministre.» Mais il tient à préciser qu’en ce qui concerne le Conseil des ministres «nou bizin ensam pou fonksyone». Et d’ajouter que le fondement de la démocratie «dépend du principe de la responsabilité collective».

Le ministre de la Santé a aussi apporté quelques précisions concernant ceux qui iront faire leurs études à l’étranger. «Quelqu’un qui devra faire son internat devra passer un examen qui sera élaboré par le Board of Examiners de l’Inde.»

Quant aux Mauriciens qui étudieront dans les universités de la liste publiée par le Medical Council, ils devront compléter leur internat dans le pays où se trouve l’université. Il ajoute que des mesures ont été prises pour permettre aux étudiants en médecine de procéder à des dissections sur des cadavres.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires