Congrès à Triolet: Le lion va-t-il rugir ou rougir ?

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam, à l’issue de la cérémonie de dépôt de gerbes au SSR Memorial Park, samedi 17 septembre, à Belle-Rive.

Navin Ramgoolam, à l’issue de la cérémonie de dépôt de gerbes au SSR Memorial Park, samedi 17 septembre, à Belle-Rive. 

Le congrès marquant le 116e anniversaire de sir Seewoosagur Ramgoolam (SSR), suscite «beaucoup de ferveur». Surtout «avec tout ce qui se passe dans le pays. Zot inn devir péi lamem anbalao». Celui qui le dit ? Navin Ramgoolam. Il devrait être le seul orateur à prendre la parole lors du rassemblement qui se tiendra à Triolet, ce dimanche 18 septembre, à partir de 10 heures.

En attendant, l’ancien Premier ministre répondait aux questions de la presse, samedi 17 septembre, à l’issue de la cérémonie de dépôt de gerbes au SSR Memorial Park, à Belle-Rive. Le leader du Parti travailliste (PTr), qui compte bien battre le fer pendant qu’il est encore chaud, a promis de commenter la passation des pouvoirs prévue entre sir Anerood Jugnauth et son fils, pour le poste de Premier ministre.

Le leader des Rouges a ainsi choisi son ancien fief, le nº5, à savoir Pamplemousses-Triolet, pour la tenue de ce rassemblement. Mais la question demeure : quel accueil recevra-t-il dans son fief, d’où il avait été éjecté un 11 décembre 2014 ?

Surtout, en cette période, où le feel good factor du budget de Pravind Jugnauth a été sabordé par une série de scandales, allant des Rs 19 millions payées à l’équipe de Me Kailash Trilochun pour un seul procès au clash opposant le tandem SAJ-Bhadain et le trio Pravind Jugnauth-Sanspeur-Collendavelloo, en passant par les interventions de l’électron libre Bhadain dans les décisions du Conseil des ministres, entre autres. Ce qui est sûr, c’est que pour le 116e anniversaire de SSR, célébré aujourd’hui donc, le leader du Parti travailliste veut frapper un grand coup.

D’ailleurs, pour rameuter ses troupes, le PTr a organisé ces derniers jours des réunions de mobilisation à travers les 20 circonscriptions du pays. Hormis les grands moyens déployés en termes de logistique sur le terrain, il est prévu que Navin Ramgoolam, fasse, tel un pèlerinage, un parcours d’un kilomètre à pied, dans le village, pour se diriger vers l’estrade.

En prélude au congrès de Triolet, Navin Ramgoolam est même allé jusqu’à livrer sa «vérité» sur les Rs 200 millions retrouvées dans ses coffres à Riverwalk. C’était, vendredi, sur sa page Facebook. Il a expliqué que l’argent provenait des per diem obtenus pour ses voyages à l’étranger, en tant que Premier ministre. Ensuite, «il y avait les contributions des uns et des autres pour les élections, pour le parti et pour son nouveau QG».

La dernière fois qu’un événement comme celui d’aujourd’hui avait été organisé, c’était le 20 septembre 2015 dans le village natal de SSR, à Kewal Nagar. Un rassemblement qui avait réuni une marée rouge.

Et tout à l’heure, le lion rugira-t-il ou rougira-t-il ?

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires