Union africaine: la candidature de Gayan comme président avalisée

Avec le soutien de
Le Conseil des ministres a approuvé la candidature d’Anil Gayan comme président de l’UA, vendredi 16 septembre.

Le Conseil des ministres a approuvé la candidature d’Anil Gayan à la présidence de l’UA, vendredi 16 septembre.

Il est de nouveau dans la course. Le Conseil des ministres a avalisé la candidature du ministre de la Santé, Anil Gayan, pour briguer la présidence de la Commission de l’Union africaine (UA), vendredi 16 septembre.

Une décision qui survient après une polémique entourant le successeur de Nkosazana Dlamini-Zuma, l’actuelle présidente de la Commission de l’Union africaine. En effet, à ce qu’il paraît, les élections avaient été reportées car les chefs d’État de l’UA ne trouvaient pas la personne idéale pour assumer le rôle de président.

Parmi les candidats qui pourraient probablement succéder à Mme Dlamini-Zuma, figurent le nom de Mme Venson-Moitoi, ministre des Affaires étrangères du Botswana. On entend aussi d’autres noms qui circulent dans les milieux francophones, dont celui de l'ancien secrétaire général de la COI, Jean Claude de l’Estrac. 

Selon un article d’Isidore Kwandja Ngembo, actif lors de la campagne de Michaelle Jean pour le titre de secrétaire général de Francophonie, «le Mauricien Jean Claude de l’Estrac aurait un profil idéal pour succéder à Mme Dlamini-Zuma (...) En 2014, on l’a vu très combatif, lorsqu’il s'’est porté candidat au secrétariat général de la Francophonie. Jean Claude de l’Estrac a voulu servir la communauté francophone». 

Dans les milieux proches de celui-ci, on avance, toutefois, que le secrétaire général ne compte pas approcher le gouvernement mauricien pour soutenir son éventuelle candidature.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires