SC-HSC : Rezistans ek Alternativ apporte son soutien aux collégiens

Avec le soutien de
Rezistans ek Alternativ critique le gouvernement pour la façon dont il a géré le dossier des frais d’examens.

Rezistans ek Alternativ critique le gouvernement pour la façon dont il a géré le dossier des frais d’examens. 

«Ce n’est pas le moment de voir si la ministre de l’Éducation doit step down ou pas. La priorité est d’annuler ces nouvelles conditions», décrète Jean-Yves Chavrimootoo, membre de Rezistans ek Alternativ, face à la presse à Moka, ce samedi 10 septembre. Et de déplorer, dans la foulée, la manière dont le gouvernement a géré le dossier. 

Il rappelle également que le programme électoral de l’alliance Lepep faisait mention de «full subsidies» pour ces examens. Toutefois, par la suite, des conditions ont été appliquées et il y a eu «des tergiversations». «Ce problème ne peut être résolu de manière unilatérale. Nous demandons au gouvernement de mettre un frein à ces démarches et de reprendre la question de l’absentéisme l’année prochaine», réclame Jean-Yves Chavrimootoo qui félicite, dans le même temps, les collégiens pour leur esprit de solidarité. 

Pour sa part, Ian Jacob a réclamé l’annulation de la «déproclamation» des 17 arpents de la plage de St. Félix, et du bail de 31 arpents à Pomponette. «On perdra près de 50 arpents alors qu’il n’y a pas suffisamment de plages publiques. Le sud compte toujours un écosystème qui fonctionne. Et il est très convoité», a-t-il affirmé. Evoquant les projets de raffineries, Ian Jacob a exprimé ses craintes quant aux risques de marées noires. 

Commentant les derniers développements autour du projet Heritage City, l’activiste déclare que cela démontre qu’«il y a différents clans au sein du gouvernement».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires