Paul Bérenger: «L’incompétence vire au ridicule»

Avec le soutien de
Paul Bérenger a consacré une bonne partie de sa conférence de presse hebdomadaire à Heritage City.

Paul Bérenger a consacré une bonne partie de sa conférence de presse hebdomadaire à Heritage City.

«Le 29 juillet, on a entendu des éloges du projet Heritage City dans le Budget. Une semaine après, inn fou li deor», lâche Paul Bérenger. Selon le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), c’est la première fois que le pays est dirigé par un gouvernement aussi peu sûr de lui. (NdlR, il n’est alors pas encore au courant du «cafouillage» entourant le compte-rendu du Conseil des ministres).

Pour Paul Bérenger, la «renaissance» de ce projet survient trois jours après que Pravin Jugnauth a annoncé son voyage en Inde pour discuter du don de Rs 13 milliards qui avait été initialement prévu pour ce nouveau parlement mais qui par la suite avait été réalloué au Metro Express. «La, zot pann atan enn semenn. Trwa zour apre inn ena ene voltfas», fustige le leader de l’opposition. Il ne comprend pas comment deux communiqués du Conseil des Ministres ont pu être émis. «Nek enn la lign inn annons sa. La ousi pann deside. Zot inn agree. Coumadir inn bizin convainc zot.»

Pour lui, le gouvernement est arrivé au summum de son incompétence avec cette décision. Revenant sur le fait que plusieurs ministres avaient démenti cette information, il se demande si les ministres savent de quoi ils discutent. Toujours au sujet du projet, il met plusieurs points techniques du projet. «Kisanla pou finans sa ? L’Inde ? Dubaï ? L’Arabie ? Stree pou revini ? Ki pou arrive l’enquête ICAC et CCID ? Ki pou ariv Sanspeur ?»

Mais voilà qu’avant la fin de la conférence, de l’autre côte de la capitale, Pravin Jugnauth fait une déclaration où il explique qu’aucune décision n’a été prise au sujet de Heritage City et qu’il s’agit «d’une erreur». Questionné par l’express à ce propos, Paul Bérenger marque quelques secondes de silence avant de rétorquer qu’il s’était trompé. «Talerla mo ti dir zot ine arrive summum de l’incompétence. Mais Pravin Jugnauth vient de prouver que j’avais tort», a-t-il exclamé, estimant que «l’incompétence vire au ridicule».

Abordant le sujet de l’éducation, le MMM a exprimé sa solidarité avec les étudiants en précisant que le parti est prêt à les aider dans leur combat, mais «sans politiser cette affaire». Il a demandé la démission de Leela Devi Dookun-Luchoomun car elle a créé un «cafouillage» à la veille des examens.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires