Joanne Chan et Henry Fu, responsables d’IPP World : «Le secteur hôtelier n’investit pas assez dans les langues étrangères»

Avec le soutien de

La firme locale Credentia Group et la société singapourienne IPP World tiennent aujourd’hui un séminaire sur un outil marketing appelé transcréation.

Parlez-nous du séminaire qui a lieu sur l’importance de la transcréation dans la croissance des entreprises et ce, en partenariat avec les acteurs de l’hôtellerie et du secteur financier.
Nous sommes ici surtout pour éduquer les opérateurs, notamment ceux qui cherchent à se positionner sur le marché international. Nous voulons leur expliquer que l’on ne peut se contenter d’une traduction simple si on a ce genre d’ambition. Lorsqu’on parle de branding ou encore d’image, on se porte vers un tout autre niveau, surtout lorsqu’on s’adresse à une clientèle internationale.

Il ne faut pas non plus oublier que, contrairement au marché local, la compagnie a affaire à une tout autre mentalité. Une audience étrangère ne la recevra pas forcément de la même façon qu’une audience locale. C’est le cas pour les pays asiatiques, tels que la Chine, Taïwan, la Corée du Sud ou encore le Japon. Ils ont leur propre sensibilité au langage parlé et écrit, ainsi qu’aux normes sociales. Au final, l’objectif de toute entreprise doit être de comprendre comment le message et le contenu marketing qu’elle renvoie peuvent être perçus par les clients chinois par exemple.

Cela fait six mois que vous avez lancé le service de transcréation à Maurice, en partenariat avec la firme mauricienne Credentia Group. Quels sont les manquements que vous avez observés sur le marché local ?
Si l’on prend, à titre d’exemple, le secteur hôtelier, qui est tout de même une importante industrie pour Maurice, il se trouve qu’en termes de contenu marketing, le niveau de certaines langues étrangères, comme le mandarin, n’est pas de standard international. Ce qui a des conséquences considérables pour le pays lorsque l’on souhaite séduire de nouveaux marchés, telle la Chine. La clientèle chinoise est très sensible à la langue. Nous avons remarqué que les hôtels de Maurice avec lesquels nous avons discuté investissent beaucoup dans le contenu anglophone, mais pas forcément dans d’autres langues.

Quel est le manque à gagner pour les sociétés qui n’investissent pas dans le contenu marketing pour les marchés qu’elles ciblent ?
Si on revient à l’exemple de l’hôtel, cela peut réduire le trafic sur son site Internet et faire stagner le nombre de réservations. Ce qui a une incidence directe sur les revenus de la société. La clientèle chinoise étant très sensible à la langue, cet aspect joue un rôle important lorsqu’elle choisit sa destination ou si elle choisit ou non d’y revenir.

Un contenu marketing capable de s’adresser à une clientèle étrangère a une influence importante sur le secteur financier, ainsi que sur l’entreprise qui souhaite se positionner sur le marché international. Selon le feed-back reçu de nos clients étrangers, un bon contenu augmente le trafic sur le site Internet d’une entreprise d’au moins 30 %.

Qu’est-ce que la transcréation ?

IPP World est une entreprise singapourienne spécialisée dans la transcréation. Celle-ci est une technique de traduction qui permet de recréer le contenu d’une marque pour l’adapter à d’autres pays. Plus que la traduction simple, c’est un outil marketing utilisé par plusieurs entreprises à travers le monde afin de s’adresser à une clientèle internationale.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires