Bus pass expirés: double paiement aux opérateurs d’autobus

Avec le soutien de
68 étudiants de l’UoM seraient actuellement contraints de payer leur trajet au campus de Réduit.

68 étudiants de l’UoM seraient actuellement contraints de payer leur trajet au campus de Réduit.

Ce n’est pas possible !» Au ministère du Transport, on digère mal la situation dans laquelle se trouve une soixantaine d’étudiants de l’université de Maurice (UoM). Leur carte d’autobus (bus pass) n’ayant pas encore été renouvelée, ils se voient obligés de payer le trajet pour se rendre au campus de Réduit. Pour le ministère, «les opérateurs d’autobus obtiennent un double paiement».

Une source autorisée au ministère rappelle que l’année dernière, le ministre Nando Bodha avait laissé entendre que le gouvernement débourse Rs 3 milliards par an pour le transport gratuit. De ce montant, les opérateurs perçoivent entre Rs 35 000 et Rs 55 000 mensuellement, dépendant de la ligne qu’ils desservent, fait ressortir la source autorisée. Ainsi, avec ces 68 étudiants de l’UoM qui payent leur ticket, les propriétaires de bus reçoivent plus de Rs 100 000 en un mois, en sus de ce que leur donne le gouvernement.

«C’est un abus car ces opérateurs d’autobus sont aussi payés par le gouvernement», dit Fayyaaz Rengony, représentant des étudiants au conseil d’administration de l’UoM. Les 68 étudiants ont adressé une lettre à la direction de l’UoM, la semaine dernière. Ils montrent du doigt la lourdeur administrative de l’institution.

Selon eux, ils sont contraints de payer pour le trajet depuis quatre semaines. Une situation d’autant plus difficile pour ceux qui habitent loin du campus. Fayyaaz Rengony confirme que le problème a été soulevé plusieurs fois avec l’administration de l’UoM depuis l’année dernière. «J’ai proposé que l’université fasse la demande à la NTA d’inclure la période de la rentrée universitaire sur la carte mais rien.»

Contactée par l’express, la vice-chancelière Romeela Mohee indique que les procédures auprès de la National Transport Authority (NTA) prennent du temps. Ce que réfute l’organisme. «Ce sont les institutions qui doivent faire le nécessaire et envoyer à la NTA la demande avec les noms des étudiants, entre autres, à temps. On a quelques plaintes individuelles mais c’est aux institutions de faire les démarches», rétorque une source.

La dernière demande que la NTA a reçue remonte au 24 août et le paiement a été effectué le lendemain, poursuit notre interlocuteur. «Les cartes sont prêtes mais l’université n’est pas encore venue les récupérer.» D’après nos informations, la NTA prend entre trois et cinq jours pour préparer une nouvelle carte.

D’autre part, une étude sur ce problème a été commanditée par le ministère. Le rapport de PricewaterhouseCoopers devrait être soumis dans environ six mois.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires