Shakeel Mohamed: «Un patriote ne vend pas son pays»

Avec le soutien de
Navin Ramgoolam, le leader des rouges, et Shakeel Mohamed au Centre Idriss Goomany, ce vendredi 2 septembre.

Navin Ramgoolam, le leader des rouges, et Shakeel Mohamed au Centre Idriss Goomany, ce vendredi 2 septembre.

Finance Bill, Kailash Trilochun, économie bleue, Equal Opportunities, chômage, métro express… Ce sont là quelques-uns des nombreux thèmes abordés par les orateurs du Parti travailliste ce vendredi 2 septembre, lors d’un congrès au Centre Idriss Goomany, à Plaine-Verte. Commentant l’actualité, le député Shakeel Mohamed s’est appuyé sur les 58 lois amendées pour permettre aux mesures budgétaires d’entrer en vigueur. Mais c’est surtout le Non Citizen Property Restriction Act qui retient son attention.

«Aster etranze kapav aste tou terin san permisyon PMO. Kan nou dir non, silans total dans gouvernman. Noun obzecte dan Committee Stage. Jamais dans l’histoire une clause n’a été enlevée du Finance Bill. Si le PTr n’était pas au Parlement, le pays serait vendu petit à petit.» Et de se demander comment les ministres ont pu approuver tous ces amendements sans broncher : «Sa patriote?! Enn patriote na pa vann so pei. »

Navin Ramgoolam est aussi revenu à la charge sur le même sujet : «Depuis le début, le gouvernement accorde des facilités aux étrangers. Kifer gouverman in rekile lor Non Citizen Property Restriction Act ? Parski li kone p fini so karier dans dezoner.»

Le leader des rouges a aussi lancé un appel aux jeunes en leur disant que ce «sont eux qui représentent l’avenir du pays». Mais ils doivent avant tout miser sur l’éducation qui est «la réponse à la pauvreté et l’exclusion».

Et d’expliquer que pour le PTr, écoles et universités sont prioritaires. «Prochain gouvernement PTr pou fer encore luniversité. Ek formasyon pour bann zen. Nou pou donn plis fasilite pou sport. Nou bizin met lanfaz lor sport, ledikasyon et la kiltir.»

Publicité
Publicité

C’est une affaire qui a défrayé la chronique depuis que les honoraires de Me Kailash Trilochun ont été révélés au Parlement : Rs 19 M pour défendre l’ICTA dans un procès face à Emtel. Depuis, le nom de l’avocat a aussi été associé à l’agression du chairman de cette instance. Retrouvez ici tous les articles publiés à ce sujet.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires