Bérenger: «100 millions de dollars ont été proposés à Betamax»

Avec le soutien de
Peu après son walk-out, le leader de l’opposition a tenu un point de presse à l’Assemblée nationale, jeudi 1er septembre.

Peu après son walk-out, le leader de l’opposition a tenu un point de presse à l’Assemblée nationale, jeudi 1er septembre.

Il voulait que Pravind Jugnauth réponde à sa Private Notice Question (PNQ), axée, ce jeudi 1er septembre, sur les demandes de dommages/compensations déposées contre l’Etat. Mais c’est l’Attorney General, Ravi Yerrigadoo, qui s’est levé pour le faire. En colère, Paul Bérenger a effectué un walk-out. Face à la presse peu après, il s’est expliqué sur les raisons pour lesquelles il souhaitait que le ministre des Finances réponde à la PNQ.

«D’après mes renseignements, le gouvernement a proposé 100 millions de dollars à la compagnie Betamax, à Singapour. Mais celle-ci n’a pas accepté», a indiqué le leader de l’opposition. «Il est vrai qu’il y a des aspects légaux mais je voulais principalement savoir ce qu’il en est du côté des finances. C’est la raison pour laquelle j’ai adressé ma PNQ à Pravind Jugnauth», a-t-il ajouté.

Autre grief de Paul Bérenger: Pravind Jugnauth n’a pas évoqué le sujet lors de la présentation de son Budget. «Il y aura d’autres réclamations d'autres compagnies qui coûteront plus de 10 milliards au peuple. Et il n’y a eu aucune provision à ce propos dans le Budget», a-t-il fait ressortir.

Commentant le fait que Pravind Jugnauth n’a pas répondu à sa PNQ, Paul Bérenger a souligné que «c’est une honte. Et c'est triste pour le pays». Et d'ajouter: «Pravind Jugnauth se sauve. Ce n’est pas la première fois. Cela devient une habitude

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires