Allégations contre Trilochun: «L'affaire est bien sérieuse», dit Pravind Jugnauth

Avec le soutien de
Des fans du couple Jugnauth ont tenu à montrer leur soutien lors du congrès ce mardi 30 août.

  Des fans du couple Jugnauth ont tenu à montrer leur soutien lors du congrès ce mardi 30 août.  

«Quand on voit que quelqu'un a fané, nous agissons. Ce n'est pas parce qu'il est proche de nous que cela veut dire nou amaré pou lavi.» Pravind Jugnauth a donné le ton ce mardi 30 août au cours d'un congrès du Mouvement socialiste militant (MSM) à la municipalité de Vacoas-Phoenix. Le leader du MSM n'a pas manqué de commenter le fait que Me Kailash Trilochun a été cité comme étant le commanditaire présumé de l'agression au cutter de Bhanoodutt Beeharee, le président de l'Information and Communication Technologies Authority.

«Camarade Kailash Trilochun, il y a une enquête, il y a des allégations qui ont été faites contre lui. L'affaire est bien sérieuse», a reconnu le leader du parti soleil tout en précisant qu'il n'est pas là pour juger qui que ce soit avant l'heure. «Il n'y aura pas de cover-up, il n'y aura aucune faveur», a-t-il rassuré.

C'est justement pour «laisser les institutions travailler en toute indépendance» qu'il a été demandé à Kailash Trilochun de se retirer de là où il avait été nommé, Pravind Jugnauth faisant allusion à la présidence de la Financial Intelligence Unit. «C'est chagrinant qu'il n'ait pas écouté mais nous avons dû le retirer.» Dans la foulée, le leader du MSM a confié «trouver comique» que le Parti travailliste (PTr) accuse Kailash Trilochun alors qu'un membre de ce même parti le défend, faisant référence à Me Rama Valayden.

La municipalité de Vacoas-Phoenix était remplie.

Le ministre des Finances est aussi revenu sur les commentaires de Paul Bérenger sur le dossier Omega Ark. Lors de sa conférence de presse hebdomadaire le 27 août, le leader du Mouvement militant mauricien avait allégué que l'appel d'offres «était truqué». Lui donnant la réplique, Pravind Jugnauth a lancé : «Paul pe fer bann allegations ki soi-disant dimoune proche ek moi et mone fer faveur. Si Paul prouver ki tel est le cas mo pa pou hesiter pou aller.» Il a ajouté être prêt à répondre à une Private Notice Question sur Omega Ark.

Ramgoolam ciblé

Le leader du PTr Navin Ramgoolam a, par ailleurs, été la cible de Pravind Jugnauth. «Maintenant, a-t-il dit, Ramgoolam est en train de donner des leçons. Est-ce qu'il va revenir pour faire des dettes ? Ring Road, MPCB, toxic loan, affaire BAI. Il parle de per diem : linn gagn plis ki bizin. Et li pe donn leson.»

«Mo pa konne kouma dimoun pe al assiste meeting PTr. Apre tou se ki zot inn fer dans pei», a déclaré, pour sa part, Showkutally Soodhun qui est intervenu un peu plus tôt. Le vice-Premier ministre a profité du congrès pour poser dix questions à Navin Ramgoolam. «Comment le Bagatelle Dam qui tu disais allait coûter Rs 3 milliards est arrivé à Rs 8 milliards ? Comment la route de Terre-Rouge-Verdun est sortie de Rs 2 milliards pour arriver à Rs 4 milliards ? Comment marchand cotomili inn vinn milliardaire ? Kot tonn gagne cash Rs 220 millions dan coffre ?» sont quelques-unes des questions.

Des ségatiers et des danseuses ont accueilli les personnes au congrès.
Publicité
Publicité

C’est une affaire qui a défrayé la chronique depuis que les honoraires de Me Kailash Trilochun ont été révélés au Parlement : Rs 19 M pour défendre l’ICTA dans un procès face à Emtel. Depuis, le nom de l’avocat a aussi été associé à l’agression du chairman de cette instance. Retrouvez ici tous les articles publiés à ce sujet.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires