Paul Bérenger : «Omega Ark pire que MedPoint»

Avec le soutien de

Lors de son point de presse, samedi 27 août, le leader de l’opposition et du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger, est revenu longuement sur la transaction d'Omega Ark qui, selon lui, est pire que celle de MedPoint. «L'appel d'offres était truqué et c'est inacceptable», a-t-il fustigé. Selon lui, après que BDO a fait l'évaluation des offres, Omega Ark figurait en dernier sur la liste des preferred bidders. Le leader des mauves a fait circuler une correspondance entre la BDO et la National Insurance Company Healthcare Ltd (NICHL) pour le prouver. L'offre d'Omega Ark, pour lui, était la meilleure jusqu’à ce que la compagnie se rétracte sur l’achat, ce qui rend son offre moins intéressante que les deux autres. «Le prix est passé de 60 M USD à 11 M USD. Avec cet argent, ils ont prévu de tout réaliser», a-t-il ironisé.

Quant à la compagnie, il y a trop de zones d’ombre autour, a fait savoir le leader de l'opposition. Omega Ark, dit-il, a été enregistrée l’année dernière en Angleterre, après avoir été créée à Hong Kong. «Lorsque le chairman d'Omega Ark à Maurice dit que la compagnie existe depuis 2012, il ment tout simplement», a déclaré Paul Bérenger. Il est aussi revenu sur une déclaration du chairman quant à la Holding Company qui est à Singapore. «Nous avons fait des recherches mais pour le moment, nous n’avons rien trouvé. Il faut que Pravind Jugnauth nous donne tous les détails», a poursuivi Paul Bérenger. Il explique que le ministre des Finances, Pravind Jugnauth, avait dit au Parlement qu'il chercherait les informations concernant la compagnie. De ce fait, le MMM attend ses réponses.

Revenant sur l'affaire des affiches déchirées, Paul Bérenger a fait savoir que l'ordre vient de quelques hauts gradés de la police qui ont fait un excès de zèle. Quant à Kailash Trilochun, le leader de l'opposition est d’avis que le Premier ministre aurait dû lui demander de step down quant à sa position de représentant légal du Commissaire de police. «Par contre, la présomption d’innocence est fondamentale et il faudrait que cela soit respecté», a-t-il conclu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires