Angleterre : Débuts réussis mais douloureux pour Conte

Avec le soutien de
Diego Costa a signé le but victorieux pour les Blues.

  Diego Costa a signé le but victorieux pour les Blues.  

Antonio Conte a réussi ses débuts avec Chelsea en dominant West Ham (2-1), lundi, en clôture de la 1re journée de Premier League, avec les mêmes difficultés que les autres néophytes Mourinho et Guardiola ce week-end à Manchester.

L'Italien n'a pas échappé à la règle et, après les défaites de Leicester et Arsenal, les victoires délicates de MU et City, il a désormais un petit aperçu de la spécificité anglaise.

Seule une frappe à la 89e minute du revenant Diego Costa, préféré à l'ex-Marseillais Michy Batshuayi, a permis d'annihiler la jolie égalisation de James Collins (77) sur un moment de flottement alors qu'Eden Hazard avait logiquement débloqué la rencontre sur penalty (47).

La 3e place des Blues est évidemment anecdotique mais elle leur permet de monter dans le bon wagon des sept équipes à trois points.

Après une dernière saison catastrophique, marquée par une indigne 10e place finale, et surtout face à West Ham, accrocheur rival londonien qui avait obtenu le plus de points dans les derbies, c'est déjà ça de pris.

Avec Andre Ayew, sorti blesser à la 35e minute, mais sans la star Dimitri Payet, seulement entré à la 67e minute, les Hammers auraient toutefois pu profiter d'une entame adverse timide. L'intimidant Andy Carroll n'a toutefois pas su en profiter et son camp, réaliste, s'est ensuite contenté le plus souvent de résister.

En face, l'ancien sélectionneur de l'Italie a lancé dans le grand bain N'Golo Kante mais le Bleu s'est retrouvé averti dès la 3e minute et c'est surtout Hazard qui a été en vue.

Avec John Terry dans l'axe de la défense, le premier XI officiel de Conte était assez classique. Tellement d'ailleurs que Costa a fait du Costa en se faisant avertir (20) et en taclant maladroitement le gardien (67).

Après une saison insipide, son coéquipier Hazard, déjà réaliste en pré-saison, semble prêt à se rattraper, en ouvrant la marque sur penalty.

Sans les parades d'Adrian sur Branislav Ivanovic (13) ou Willian (45, 63), Chelsea se serait même évité sa petite frayeur de la fin.

Depuis novembre, les Blues, qui restaient même sur cinq matches à Stamford Bridge sans victoire et n'affichent toujours pas une fluidité collective impressionnante, ont même encaissé au moins un but lors de leur 13 derniers matches à domicile et leur tacticien italien aurait sûrement apprécié un simple 1-0.

Victorieux d'Arsenal en ouverture il y a un an et prometteur 7e au printemps, West Ham a lui trouvé l'ouverture lors d'un 14e match de rang. Cette série doit quand même faire une belle jambe à Slaven Bilic.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires